Franconaute  

Précédent   Franconaute > Discussions diverses > Le forum de la littérature > Forum de la BD

Notices

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 09/07/2007, 10h21
Avatar de Schnick
Schnick Schnick est déconnecté
Ancien
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: A gauche de ma souris
Messages: 6 603
Par défaut Muréna

Allez une petite bd qui devrait faire plaisir à certains d'entre vous féru de beauté et d'histoire.

Murena de chez Dargaud :

Scénario : Dufaux

Un poids lourd de la bande dessinée toujours très documenté dans ses recherches qui apporte une réelle qualité à ses scénarios et un plus aux thèmes qu'il traite.

Dessin : Delaby

Pas beaucoup de bande dessinée derrière lui, le dessin de cette série est réellement magnifique et nous fait plonger avec bonheur dans une ambiance réaliste qui exprime très bien ce qu'il veut nous faire ressentir.


Synopsis :

Voici un copier coller du site bdparadisio qui exprime mieux que moi ce que je veux dire

Citation:
Indéniablement, Jean Dufaux est un scénariste talentueux et expérimenté. S'étant attaqué à différentes périodes de l'Histoire dans ses récits : la dépression liée au crach boursier dans le années 1930 aux Etats-Unis ("Dixie Road"), l'époque de la Comedia à Venise ("Giacomo C."), la France sous Napoléon III ("Les Voleurs d'Empires")… Dufaux s'attaque ici, dans "Murena", à la Rome Antique sous le règne de Claude puis de Néron, au travers du regard d'un citoyen, Lucius Murena.

Agrippine, étant parvenue à épouser l'empereur Claude, cherche à présent à l'éliminer. Deux raisons la poussent à cela. Elle a un fils, Néron, d'un autre mariage, que Claude a "adopté" en épousant sa mère. Néanmoins, Claude se rapprochant de son véritable fils, Britannicus, décide que c'est ce dernier qui lui succédera, ce qu'Agrippine ne peut accepter, voulant que Néron porte la couronne de lauriers. En outre, Claude a une maîtresse, Lolia Paulina, dont il est très épris depuis de nombreuses années. Il pense sérieusement à répudier Agrippine et épouser Lolia, la mère de Murena. Mise au courant des projets de l'empereur par le biais de Pallas, son espion, Agrippine est bien décidée à retourner la situation à son avantage et est prête à tout pour faire accéder son fils au trône.

Alors que Claude est sur le point d'annoncer officiellement que c'est son fils Britannicus qui lui succédera, l'impératrice parvient à le faire empoisonner, lui assénant le coup de grâce en lui faisant apporter la tête de sa maîtresse sur un plateau. Claude en meurt.


Le second tome entraîne le lecteur à suivre la quête amoureuse de Néron envers Acté, qui obnubile le nouvel empereur par son corps d'androgyne (poitrine d'homme et sexe de femme). L'ayant fait enlever, il lui laisse finalement le choix de rester à ses côtés ou de retrouver sa liberté. A son grand étonnement, elle reste auprès de lui, ce qui enchante Agrippine ; voir ainsi son fils amoureux lui laisse en effet les coudées franches pour mieux tenir les rênes du pouvoir et assouvir son ambition démesurée.
Un personage de second plan est également mis davantage en évidence dans ce deuxième tome ; Pallas qui, après avoir servi fidèlement Agrippine durant plusieurs années, se voit déshonoré par elle, n'ayant plus besoin de ses services. Pallas décide alors de se venger. Au cours de ses nombreuses recherches pour l'impératrice, il avait mis la main sur le document écrit par Claude confirmant sa volonté de faire accéder Britannicus au trône et de déshériter Néron.

Ayant conservé ce document, il le remet à Britannicus, qui vit en exclu à l'écart de la cour et de Néron. Il n'aura malheureusement pas le temps de chercher à faire reconnaître ses droits, mourant lui aussi d'une mort violente, alors qu'il s'apprétait à faire sa fracassante déclaration en public devant son demi-frère Néron. Néron se retrouve ainsi seul avec sa mère à vouloir "mordre dans ce fruit pourri qu'est le pouvoir ".


Ce troisième tome, "La meilleure des mères" (qui sort en ce mois de juin 2001 aux éditions Dargaud), met fin à certaines de nos interrogations. Jean Dufaux règle les problèmes tout en posant d'autres questions. La lutte pour le pouvoir s'affirme de plus en plus ; la tension monte et les rivalités éclatent au grand jour. Néron veut éliminer Agrippine, et inversement. Murena poursuit son enquête à la recherche du meurtrier de sa mère, mais voit systématiquement les pistes se brouiller au fur et à mesure qu'il pense arriver à la vérité. Parallèlement, les jeux cruels de gladiateurs se poursuivent pour le plaisir des riches et du peuple, de nombreux hommes se battent , d'autres meurent… parmi eux, un numide, ancien esclave sous la protection de Britannicus, cherche à tout prix un moyen pour venger son jeune maître assassiné.

Au-delà des intrigues, Dufaux a tenté de recréer l'atmosphère qui régnait dans cette Rome Antique, ville qui a fasciné tant d'hommes et de civilisations. Cette Rome qui n'était pas seulement le faste et le luxe que l'on montre ; mais aussi la plèbe que l'on appâtait entre autres avec des combats de gladiateurs ("panem et circenses", "du pain et des jeux")…

Sur fond de faits historiques, Murena nous peint une savoureuse galerie de portraits : une Agrippine manipulatrice, sournoise, rusée possessive, ambitieuse ; un Néron intelligent mais faible (aveuglé par l'amour) et assez manipulable, un Britannicus faible et naïf, l'énigmatique empoisonneuse qui sert Agrippine lorsqu'elle a besoin de ses services…

Dufaux fait mouche grâce à un style de narration inimitable qui a fait et continue de faire son succès ; le récit est captivant. Alternant cases descriptives savamment dosées et scènes d'intrigue, de réflexion ou d'action ; le rythme est donné et le lecteur ne peut se détacher de sa lecture. Lecture qui nous montre une Rome splendide et luxuriante, mais également sordide et lieux de débauche où la mort rôde autant chez les pauvres que chez les riches habitants de la ville…

Richement enluminés par les dessins de Philippe Delaby, la ville et ses habitants n'ornent d'autant plus de fastes et de couleurs. Tout en finesses et en nuances, Delaby signe ici l'une de ses plus belles réalisations, après "L'étoile polaire" (3 tomes chez Dargaud). On retrouve à travers Murena différentes influences, notamment de certains péplums hollywoodiens, dont les fameux et uniques "Ben-Hur" et "Spartacus" mais également "Quo vadis" d'Henyk Sienkiewicz , "Néropolis" d'Hubert Monteilhet ou la classique "Vie des douze Césars" de Suétone. Ces nombreux documents ont permis aux auteurs de ne pas s'enfermer dans l'Histoire, mais de la réutiliser pour réaliser une œuvre personnelle et forte qui mérite d'être découverte par le plus grand nombre.


Nicolas Bourgès


Personnelement, j'adore tout ce que fait Dufaux et cette série-ci avec le dessin particulièrement bien réussi est vraiment attachante. De plus ce qui ne gâche rien, dans le deuxième tome, il y a une préface d'un historien assez connu qui est très positif envers cette bd et son réalisme d'ambiance...

La couverture du premier chapitre pour finir...
Images attachées
 
__________________

http://schnick.labrute.fr
Seule une femme peut vous consoler d'être moche.
[Benoît Poelvoorde]
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 09/07/2007, 11h16
Avatar de Krae
Krae Krae est déconnecté
Son excellence postissime
 
Date d'inscription: avril 2006
Localisation: Près de Bordeaux
Messages: 1 795
Par défaut

J'ai trouvé cette BD super quand je l'ai lue, c'est vrai qu'elle est assez réaliste et les dessins sont de bonne qualité
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 09/07/2007, 18h50
Avatar de GA_Thrawn
GA_Thrawn GA_Thrawn est déconnecté
La loi au fond de la Deûle
 
Date d'inscription: mai 2006
Localisation: Chez Régis
Messages: 4 584
Par défaut

Le dessin est magnifique, en plus l'histoire est respecté, une très bonne BD!
__________________
And so he spoke, and so he spoke,
that lord of Castamere,
But now the rains weep o'er his hall,
with no one there to hear.

"Si le droit est avec nous, qui sera contre nous?"

Citation:
Envoyé par DarthMath
[14-01, 18:22] : Yann !! Avec sa noix de coco dans le cul !!
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 10/07/2007, 23h00
Avatar de palantix
palantix palantix est déconnecté
Honorable posteur
 
Date d'inscription: janvier 2006
Localisation: Le Perreux sur Marne (94)
Messages: 688
Par défaut

Moi aussi j'ai adoré cette BD. J'en ai profité pour tous les acheter

Pour information, le tome 6 vient de sortir.
__________________
Demain est un autre jour ...
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 10/07/2007, 23h38
Avatar de Schnick
Schnick Schnick est déconnecté
Ancien
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: A gauche de ma souris
Messages: 6 603
Par défaut

Citation:
Envoyé par palantix
Pour information, le tome 6 vient de sortir.
Oui tu as raison c'est ce qui m'a fait penser à la présenter, je ne sais pas pourquoi je n'ai pas tiqué
__________________

http://schnick.labrute.fr
Seule une femme peut vous consoler d'être moche.
[Benoît Poelvoorde]
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 13/09/2009, 11h14
Avatar de Emp_Palpatine
Emp_Palpatine Emp_Palpatine est déconnecté
Ronald Reagan du QG
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Höchlstr.2 8000 München 80
Messages: 5 278
Par défaut

Je viens de commencer la saga!
C'est vraiment excellent, l'intrigue est poussée, j'en redemande. J'en suis au 3ème et j'ai déjà hâte d'acheter les suivants.

Le seul petit bémol est que j'ai du mal parfois à reconnaître les personnages, mais il s'agit plus de confusion personnelle que d'un problème de qualité de la BD je crois.
__________________
Bon... J'ai peut-être fait quelques petites concessions...
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 22/01/2011, 13h04
Avatar de Coelio
Coelio Coelio est déconnecté
Archevêque du Rebus
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Dans l'éclat de mes conquêtes
Messages: 5 056
Par défaut

Citation:
Envoyé par Emp_Palpatine Voir le message
Je viens de commencer la saga!
C'est vraiment excellent, l'intrigue est poussée, j'en redemande. J'en suis au 3ème et j'ai déjà hâte d'acheter les suivants.

Le seul petit bémol est que j'ai du mal parfois à reconnaître les personnages, mais il s'agit plus de confusion personnelle que d'un problème de qualité de la BD je crois.
Marrant votre enthousiasme.

Ca fait partie de mes cadeaux de Noel et ouais, bof quoi.
J'ai lu les 4 premiers tomes, et bon, les gentils sont très gentils et les méchants, dites donc, ils sont vraiment méchants. Du pur manichéisme de base (dommage pour des auteurs qui disent, assez pompeusement d'ailleurs, qu'ils refusent la légende noire de Néron et qu'ils veulent s'inspirer d'historiens plus partagés, comme Grimal). Bref, Agrippine est une chienne (comme a peu pres toutes les femmes d'ailleurs), Claude est un gentil papy, Britannicus un pauvre martyr, Pallas un sale fourbe de grec affranchi, le gladiateur noir est un gentil mec fidèle, le gladiateur blanc un horrible vilain très laid. Non, franchement, c'est marrant parce que le thème me plait, mais les dessins je trouve ca moyen, et le scenario je pense vraiment que j'aurais pu faire le même à 12 ans....
__________________

[20:58:20] Akmar Nibelung, Gott dit:
je m'incruste pour faire genre j'ai des amis autres que les pizzas
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 22/01/2011, 13h25
Avatar de jmlo
jmlo jmlo est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: quand on tire on raconte pas sa vie
Messages: 6 002
Par défaut

J'ai lu les 7 premiers tomes et j'ai bien aimé ( pourtant le manichéen c'est pas trop mon truc d'habitude)
Je pense qu'il ne faut pas prendre cette BD pour un livre d'histoire.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 14h39.


Powered by vBulletin® Version 3.7.6
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #19 par l'association vBulletin francophone