Franconaute  

Précédent   Franconaute > Jeux Paradox > Hearts of Iron > Hearts of Iron 1 > AAR HOI 1

Notices

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 27/10/2005, 13h16
Avatar de Dandy
Dandy Dandy est déconnecté
Eminence oisive
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Paris
Messages: 1 711
Par défaut AAR Vichy (par Dede)

AAR Vichy

Début : décembre 1941.


L’Allemagne a infligé à la France une humiliante défaite. Le France est en grande partie occupé au Nord et sur sa façade Ouest.
------------------------------------------------------------------------
Etat de l’Armée :

L’armée est réduite à sa plus simple expression, et l’encadrement est médiocre (pas de grands chef, sauf un Général au Maroc).

Terre
Armée de Métropole :
- 2 divisions Motorisées
- 5 divisions d’Infanterie

10ème Corps d’Afrique du Nord :
- 1 division stationnée sur la cote Marocaine

15ème Corps de Madagascar
- 1 division coloniale (Milice) à Tananarive (nord de Madagascar)

Air
Forces de Métropole :
- 2 escadrilles de Chasseurs
- 1 escadrille de bombardiers tactiques

Forces d’Afrique du Nord :
- 1 escadrille de Chasseurs
- 1 escadrille de chasseurs en piquée
(ces deux escadrilles sont stationnées au Maroc)

Forces de Madagascar
- 1 escadrille de bombardiers tactiques

Mer
- 1 flotte de haute mer à Toulon (cuirassé, croiseurs, 9 bâtiments)
- 1 flotte d’assaut (3 croiseurs, 2 destroyers, 1 cargo)
- 1 flottille de sous-marins (2 sous marins)
Ces trois flottes sont stationnées à Toulon

3ème Flotte (Océan Indien) (1 croiseur, 1 destroyer, 1 cargo)
Cette flotte est basée à Tananarive, Madagascar.
------------------------------------------------------------------------
Situation stratégique :

Une des seules différences entre Vichy et les états satellites de l’Allemagne est son Empire colonial. Celui-ci rapporte peu (un peu d’acier). Mais il offre des bases importantes. Il est primordial de le conserver car il est déjà sérieusement diminué par rapport à celui de la 3ème république :
- L’Indochine a été annexée au Japon
- La Syrie, les Antilles, la Guyane, l’Afrique Equatoriale Française, Dakar, Saint Pierre et Miquelon, et Djibouti sont au main de la dissidence gaulliste. Vu nos capacités de transport limitées, nous estimons comme périlleux de reconquérir les possessions situées en Amérique. De même, étant en guerre avec l’Angleterre, nous ne pouvons espérer effectuer un débarquement efficace à Dakar ou, pire, Djibouti.
Par contre, il est possible de mener une opération coup de poing pour reprendre la Syrie et son pétrole aux Gaullistes.
Notre plan est le suivant : évacuer les troupes de Madagascar (indéfendable) et les redéployer en Afrique du Nord. Puis intégrer le cargo de la troisième flotte à la flotte d’assaut de Toulon pour pouvoir faire débarquer deux divisions d’infanterie à Alep et reprendre le contrôle de la Syrie.
Le 10ème corps d’Afrique du Nord prendra position à Alger pour protéger la « capitale » de l’Empire, et les divisions de Métropole prendront position sur les cotes de Méditerranée pour défendre le littoral (la cote atlantique étant défendue par les allemands ! ! ! !). Enfin, un gros effort de fortification sera fait sur les plages du sud de la France et à Alger. Notre flotte sous marine mènera des raids en Méditerranée et notre flotte de surface doit se tenir prête à contrer tout débarquement dans le sud de la France.
Politiquement, nous sommes en guerre contre les alliés, mais nous ne faisons pas partie de l’Axe.
------------------------------------------------------------------------
Déroulement des opérations :

1941

12/12 – La 3ème flotte, conformément à notre plan d’opération, appareille de Madagascar avec à son bord la division coloniale de Tananarive. L’objectif est d’échapper à la flotte anglaise et de rallier Casablanca. Seule une escadrille de bombardement demeure à Madagascar.

13/12 – Notre chasse intercepte et met en déroute une escadrille de bombardiers Gaullistes dans le ciel de Nîmes.

17/12 – La 1ère flottille de Sous Marins est dans le Golfe de Tunis est intercepte quelques convois marchands alliés (5 cargos coulés).

30/12 – La 3ème flotte est interceptée par une escadre britannique au cap Aghulas, au large de l’Afrique du sud. Notre flotte perd son destroyer mais arrive à s’échapper. Tout passage vers la métropole est désormais interdit. Les unités stationnées à Madagascar n’ont plus qu’à attendre l’ennemi….La 3ème flotte reprend la direction de Madagascar.

1942

15/01 – La 1ère Divisions d’infanterie métropolitaine embarque à Toulon sur la flotte d’assaut. Destination : la Syrie ! Bien que le deuxième cargo de Madagascar n’ai pu rejoindre la méditerranée, nous obligeant à diviser nos forces d’assaut par deux, nous sommes confiants en nos troupes. Nous pensons que la Syrie est mal défendue par des troupes de seconde ligne FFL. Nous espérons ne pas êtres interceptés par la royal Navy.

18/01 – La 3ème flotte de Madagascar arrive à Tananarive. La division coloniale Malgache reprend position dans le nord de Madagascar.

23/01 – Débarquement à Alep en Syrie. Comme prévus, nous entrons en contact avec des troupes inférieures qualitativement, mais bien commandées. Nous souffrons pour notre part d’un manque d’entraînement aux techniques de débarquement. La bataille fait rage. Nos troupes ont réussis à prendre pied sur la plage. Mais les FFL s’accrochent. Cette bataille fratricide s’avère très difficile.

04/02 – Nos troupes, épuisées et désorganisées, se replient en désordre. Alors qu’elles tentent de rembarquer, une violente offensive des gaullistes leur coupe tout repli. La division se rend. La flotte, après avoir bombardé la ville, se replie, craignant une intervention alliée. La reconquête de la Syrie est un échec. Décidément, tout va mal.

Immédiatement, et suite à un accord de la commission d’armistice, nous sommes autorisés à lever 1 division d’infanterie et une division d’infanterie de deuxième catégorie , afin de combler les pertes.

10/02 – Notre flotte d’assaut est interceptée au large de la Sicile par une escadre américaine. Sévèrement étrillée, elle réussit à rompre le combat, sans pertes, quelques bâtiments ayant quelques avaries. La flotte de haute mer appareille immédiatement pour aller à sa rencontre. Les deux flottes font leur jonction au large de la Sardaigne et elle regagnent Toulon sans encombre.

19/02 – Deux divisions d’infanterie sud Africaines débarquent dans le sud de Madagascar. La division stationnée au nord à l’ordre de se retrancher. L’escadrille de bombardement reçoit l’ordre de harceler l’ennemi. Elle mènera à bien 42 missions de bombardement avant que les sud africains aient pu entrer en contact avec nos forces terrestres.

01/03 – Les sud africains attaquent nos positions de Tananarive. Il apparaît rapidement que nous ne pourrons tenir nos positions bien longtemps.

02/03 – Avec 30% de pertes, la division de Madagascar embarque sur la 3ème flotte qui reçoit l’ordre de rejoindre la Réunion et s’y établir afin d’empêcher tout débarquement ennemi. Notre aviation est détruite sur sa base, pilonnée par l’artillerie ennemie.

05/03 – Face aux menaces qui pèsent sur les restes de l’Empire, il est décidé d’envoyer une division d’infanterie en renfort à Alger. Elle y arrive le 05 mars et s’y retranche avec ordre de tirer sur quiconque essaierai de débarquer. Les forces du Maroc ont reçut l’ordre de prendre position également à Alger. Il est prévu d’en faire un camp retranché et d’y concentrer nos forces. L’aviation d’Afrique du nord y arrive quelques jours plus tard.

06/03 – Les anglais, pourchassant 6 divisions italiennes en pleine déroutes, entrent à Gabès, au sud de la Tunisie. L’état major voulait refouler les deux camps hors de Tunisie, mais nous n’en avons pas les moyens et Laval fait pression pour que nous portions assistance aux italiens. Elle est donc décider que notre aviation ne bombarderait que les troupes britanniques.

11/03 – Laval est arrivé à ses fins. Il est arrivé à convaincre Hitler d’intégrer la France de Vichy dans l’Axe, interdisant ainsi tout retour en arrière….

12/03 – Gabès tombe. Les italiens se replient devant les britanniques qui foncent maintenant sur Tunis. Nos forces reçoivent l’ordre de ne pas bouger d’Alger.

16/03 – Des troupes sud africaines débarquent à la Réunion. Nous rembarquons immédiatement. Mais où aller ? L’amiral commandant la petite force (1 croiseur, 1 cargo et 1 division de Milice) prend alors une décision : débarquer à Madagascar, nous ravitailler, et tenter un magnifique coup de poker. Il ne nous faut qu’un peu de chance…



18/03 – La diplomatie allemande est très active. La meilleure preuve en est que ce jour, l’Espagne de Franco a accepté de rejoindre l’Axe ! Cela nous soulage grandement, car l’Espagne compte plus de 50 divisions. Elle peut couvrir notre flanc et, accessoirement, prendre Gibraltar, gênant ainsi considérablement les incursions des flottes alliées.
Le même jour, une nouvelle assombris le ciel de Tunisie : les anglais sont a Tunis. Nos forces d’Alger sont en état d’alerte maximum, mais reçoivent l’ordre formel de rester retranchées. Notre meilleur (et unique) général, le Général BETHOUARD, prend le commandement de la garnison et est nommé gouverneur d’Afrique du Nord. Il ordonne immédiatement à notre aviation de bombarder sans relâche les britanniques. Les forces italiennes que les anglais poursuivent se replient sur l’Algérie. A la demande du commandement italien, de nouveaux convois sont formés au départ de Marseille pour augmenter les stocks de ravitaillement à Alger. Car les divisions italiennes ont encore un bon potentiel de combat. Mais il leur faut quelques jours de repos et du ravitaillement pour faire face.

20-24/03 – Bombardements intensifs de Tunis

30/03 – La division coloniale de Madagascar re-débarque dans la partie sud de Madagascar, restée inoccupée par les alliés. Notre but est de reconquérir l’île et de ravitailler nos troupes et recompléter les effectifs. Nous sommes accueillis relativement bien par la population et surtout par les colons français. Les agents gaullistes évacuent l’île. L’Amiral commandant cette petite force reçoit les pleins pouvoirs pour opérer comme bon lui semble, avec pour but de causer un maximum de gène aux alliés.

01/04 – Après l’Espagne, c’est au tour du Portugal de rejoindre l’Axe. Cela nous aide également grandement. Car le Portugal peut nous servir de relais dans ses possessions africaines, et notamment le Mozambique, proche de Madagascar.

05/04 – Nos troupes prennent Tananarive non défendue par les sud africains. Madagascar est intégralement reconquise ! Nos troupes font une pause et savourent leur « victoire ».

12/04 – L’Amiral commandant les forces de Madagascar fait appareiller sa flotte (3ème), embarquant la division coloniale. Destination : inconnue.

27/04 – Prise de Bône (Algérie) pour les anglais. Les troupes italiennes qui s’y étaient repliées refluent vers Alger. Les britanniques poursuivront-ils leur avance et prendront-ils possessions de la pièce maîtresse de l’Empire ?

29/04 – La 3ème flotte débarque ses troupes à Port Elisabeth (Afrique du Sud). Renseigné par les Portugais, et en accord avec eux, il a été décidé de lancer une offensive éclair contre l’Afrique du Sud. Nos agents nous ont informés que le pays était pratiquement vide de troupes, appelées par les britanniques sur d’autres fronts lointains….Le plan est donc le suivant : nos troupes débarquent à Port Elisabeth et foncent vers Cape Town. Les portugais prendront, eux, le contrôle de Pretoria et de l’Ouest du pays. Cependant, il est convenu qu’en cas de forte résistance alliée, nous rembarquerons pour Madagascar. A 06h00 du matin, le croiseur ouvre le feu sur la côte et sur Port Elisabeth. Les bataillons de notre division débarquent de chaque coté de la ville, rencontrant très peu de résistance de la part de quelques forces de police et de quelques territoriaux fatigués. A 10h00, nos troupes encerclent la ville. Face à la menace d’un bombardement naval de l’agglomération, la ville capitule.

02/05 – L’Argentine se joint à notre alliance. Les alliés ont de plus en plus de fronts à couvrir….

03/05 – En Afrique du Nord, les anglais prennent Batna. Mais leurs forces semblent fatiguées (elles ont progressé à marche forcée depuis l’Egypte). Le même jour, Gibraltar est tombé aux mains des Espagnols, ce qui doit considérablement déranger le ravitaillement allié.

18/05 – Notre division Malgache, après une avancée foudroyante, prend le contrôle de Cape Town. Le gouvernement sud africain est pris par surprise, en plein déménagement. Nos troupes prennent sur leurs feux l’aéroport et notre croiseur à couler un bâtiment qui tentait de s’échapper dans la rade de la ville, blocant ainsi toute sortie du port.

19/05 - Le gouvernement sud-africain, prisonnier, et ne disposant plus de forces organisées sur son propre sol, devant faire face à de multiples révoltent des populations zouloues profitant du désordre ambiant, doit demander la capitulation à notre Amiral, bombardé Représentant officiel de Vichy, nommé Grand Amiral et gouverneur général de l’Afrique du Sud dans la foulée ! ! ! ! L’Afrique du sud entre dans l’Empire ! ! ! !
Pour combien de temps ?

19/05 – En représailles de la prise de l’Afrique du sud, l’Angleterre bombarde plusieurs jours de suite Lyon.

17-22/06 – La flotte de haute mer et la flotte d’assaut procèdent à des manœuvres au large des Baléares, sans rencontrer d’ennemi.

09/07 – La 8ème division de Tirailleurs Algériens est prête au combat. Elle vient à point renforcer la garnison d’Alger.

30/07 – Suite à de multiples négociations avec l’OKW, il est mis à la disposition de l’Etat Major de Vichy deux corps d’armée Croates. Ces deux corps passent sous notre autorité et seront déployés dans le sud de la France, venant ainsi combler les trous dans notre dispositif.

13/08 – Presque trois mois jours pour jours, la riposte britannique est effective en Afrique du sud, où une division motorisée débarque, en Angola et se rend maître de Lüderitz. Son objectif est évidant : Cape Town…

22/08 – Le Gouverneur général d’Afrique du sud décide d’évacuer Cape Town, face au danger britannique qui se rapproche. Nous ne pourrions tenir nos positions et toute résistance ne reviendrait qu’à anéantir nos troupes.
A 16h00, toutes les forces vichystes de l’Afrique du sud reprennent la mer….



10/09 - …..pour débarquer à Lagos, non défendue. Car le Grand Amiral n’a perdu de vue sa mission : nuire au maximum aux alliés. C’est une sorte de corsaire. La prise de contrôle de Lagos peut considérablement nuire à la production de caoutchouc alliée.

11/09 – Cape Town tombe aux mains de anglais. Mais l’intérieur des terres restent sous notre « contrôle » (en fait quelques agents qui entretiennent un climat de guérilla à l’aide de chefs Zoulous antibritanniques).

13/09 – Les fortifications entamées à Marseille, Alger, Toulon et Nîmes sont terminées.

01/10 – La division Malgache a pris possession de Port Harcourt, à l’Est de Lagos. Elle reçoit l’ordre de marcher plein ouest et de reprendre le contrôle des colonies aux mains de la dissidence.

03/10 – La 1ère division d’infanterie de Tabors Marocains de réserve est prête. Elle est déployée dans la zone fortifiée d’Alger. La Garnison compte maintenant quatre divisions plus 6 division italiennes bien reposées. Les anglais, ayant eu vent de ces renforcements, se replient prudemment vers Tripoli. Les italiens entreprennent de reprendre la Lybie. Nous décidons quant à nous de rester à Alger.

20/10 – La 3ème flotte quitte Lagos. Destination : Oran. Ainsi, notre flotte d’assaut pourra doubler sa capcité de transport et l’expédition de Syrie pourra être retentée. La division Malgache reste en Afrique. Elle doit faire sa jonction avec les unités espagnoles à l’ouest.

04/11 – La 3ème flotte arrive à Oran sans encombre. Après un peu de repos et un périple peu commun, elle se rendra à Toulon. L’accueil est délirant, voire triomphal.

06/11 – Les anglais débarquent une division motorisée( ?) à Casablanca. Nous décidons de les laisser approcher et surtout, de ne pas disperser nos forces. La flotte de haute mer reçoit l’ordre d’aller croiser au large des cotés marocaines, afin d’empêcher le débarquement de renforts alliés. La division espagnole de Tanger devrait ralentir les troupes ennemies.

07/11 – En Afrique équatoriale, la division de Madagascar s’est emparée de Porto Novo, Lomé, Accra et s’apprête à s’emparer d’Abidjan. Il ne lui restera pus après qu’à faire sa jonction avec les espagnols venant de Dakar (malheureusement tombé entre leurs mains…). Nous sommes a une période charnière : reconquête réussie de l’Afrique Equatoriale française ? Tiendrons nous en Afrique du Nord ? réussirons nous à reprendre la Syrie ? et surtout, que vont faire les alliés ?
Sur les autres fronts, l’Allemagne s’est enfoncée profondément en URSS, mais elle rencontre des difficultés.



-------------------------------------------------------------------
Notre dispositif terrestre à cette date est le suivant :

Métropole :
- 1er corps à Nîmes (2 div motorisées)
- 2ème corps à Marseille (3 div d’infanterie)
- 1er corps Croate à Montpellier (2 div d’infanterie)
- 3ème corps Croate à Toulon (2 div d’infanterie)

Afrique du Nord
- Secteur Fortifié d’Alger (1 division d’Infanterie avec brigade d’artillerie, 2 divisions d’infanterie classiques, 1 division d’infanterie de réserve)
Sous les ordres du général Bethouart

Afrique Equatoriale française
- Division Malgache, en route vers Abidjan.






En fait, j'ai continué à jouer cette partie, jusqu'en 43, mais à un moment, j'ai eu un retour sous windows, et je n'ai pas sauvegardé.....et comme je destste faire deux fois la meme partie.....
Je vous ferai tout de meme un compte rendu (plus bref) de ce qui s'est passé.
__________________
AAR Turquie HoI2 - L'Empire Ottoman est il vraiment mort ?

Malraux et De Gaulle sont dans dans les toilettes de la Comédie Française, durant l'entracte d'une représentation de théatre, chacun face à une pissotière.
Malraux, se tournant vers De Gaulle :
"- Belle pièce hein Mon Général ?
- Malraux, regardez devant vous !"
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 18h12.


Powered by vBulletin® Version 3.7.6
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #19 par l'association vBulletin francophone