Franconaute  

Précédent   Franconaute > Discussions diverses > Le forum des spectacles

Notices

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #71  
Vieux 17/09/2007, 14h54
Avatar de ar sparfell
ar sparfell ar sparfell est déconnecté
Super Rieur
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Un peu plous par là
Messages: 5 851
Par défaut

@ Curtis: non, pour le fiml, ça me dit rien...déjà je me rappelle pas de mes films à moi, alors ceux des autres, tu penses bien...

@ curtis: pour le grand meaulnes, je l'ai lu....me souviens plus de grand chose pour ce qui en est de l'histoire...maisj e me souviens que ma môman m'en avait dit tellement de bien de ce bouquin, qu'au final j'avais été pas mal déçu...
__________________


"L'abstinence est une perversion sexuelle comme une autre."


Ar Sparfell



( Ouais, si y'en a qui me citent dans leur signature, pourquoi pas moi? )
Réponse avec citation
  #72  
Vieux 17/09/2007, 18h23
Avatar de Gilou
Gilou Gilou est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: octobre 2005
Localisation: Sur le Pot (Est de Bruxelles)
Messages: 4 103
Par défaut

Citation:
Envoyé par Willy AIR
...
Mais c'est TOI l'extraterresstre Curtis
T'en connais beaucoup des 'pré-ado' qui lisent "Le grand meaultruc-machin-chouette" ??
bah vi moi aussi j'ai du me farcir:
Le grand meaulne de je sais plus qui
Le lion de Kessel
Les fleurs du mâle de Beau Delair ou quelque chose comme cela
Madame Bovary (oublié aussi l'auteur)
Les théories sexuelles de Freud
ET même un livre de Dolto
__________________
_________________
« Un de mes frères était si maigre que lorsqu’il avait bu un verre de vin rouge, on le prenait pour un thermomètre. »
«Ma femme est tellement molle, que pour la mettre au lit j'ai besoin d'une truelle !» (Pierre Doris)
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://twitter.com/#!/evrargi

Réponse avec citation
  #73  
Vieux 17/09/2007, 18h33
Avatar de florian
florian florian est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: Toulouse
Messages: 2 364
Par défaut

c'est de Flaubert et c'est d'un chiant à lire ce livre.
__________________
Debian etch vient de sortir (version 4 de Debian)
Découvrez des maintenant son interface graphique, son installation simplifié et tout et tout!
DVD d'installation disponible pour tout les toulousains sur simple mp et prise de rendez-vous
Réponse avec citation
  #74  
Vieux 17/09/2007, 20h37
Avatar de Chazam
Chazam Chazam est déconnecté
Un Franconaute, un vrai de vrai !
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: ça dépend des jours
Messages: 8 322
Par défaut

Madame Bovary? Non, ça se lit bien, surtout quand on a un exemple sous les yeux dans la vrai vie pour comparer.
__________________
"Péricliter = tourner autour du clitoris" d'après "Le Dictionnaire de ceux qui ne savent pas" de Ar Sparfell
Réponse avec citation
  #75  
Vieux 18/09/2007, 08h10
Leiv Leiv est déconnecté
Jeune apprenti
 
Date d'inscription: juin 2007
Messages: 201
Par défaut

Ben madame Bovary même si je m'en souviens plus trop ne rentre pas dans la case "livre chiant a lire".

Le lion, je l'ai lu aussi.

Dans les livres chiants en t^te de liste et très loin devant y a Kant, le mec qui connait toute la ponctuation SAUF les points... Au bout de 10 lignes, tu sais plus a quoi se réfère le COD...

Sinon jeune, tu as les Pagnol, j'ai aussi lu le carnaval des animaux...
Réponse avec citation
  #76  
Vieux 18/09/2007, 09h49
Avatar de Gilou
Gilou Gilou est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: octobre 2005
Localisation: Sur le Pot (Est de Bruxelles)
Messages: 4 103
Par défaut

Citation:
Envoyé par Leiv

Dans les livres chiants en t^te de liste et très loin devant y a Kant, le mec qui connait toute la ponctuation SAUF les points... Au bout de 10 lignes, tu sais plus a quoi se réfère le COD...
, mais alors le livre ne consiste qu'en une seule phrase
Heureusement qu'il mes des virgules de temps en temps, sinon tu meurs éttoufé avant la fin de la première page
__________________
_________________
« Un de mes frères était si maigre que lorsqu’il avait bu un verre de vin rouge, on le prenait pour un thermomètre. »
«Ma femme est tellement molle, que pour la mettre au lit j'ai besoin d'une truelle !» (Pierre Doris)
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://twitter.com/#!/evrargi

Réponse avec citation
  #77  
Vieux 18/09/2007, 10h40
SeNTEnZa
Invité
 
Messages: n/a
Par défaut

Mon pire cauchemar de collège restant Balzac! (père goriot et autres splendeurs et misère des courtisanes).. en revanche, Hugo c'etait toujours bien ... Il y avait de l'action

Dernière modification par SeNTEnZa ; 18/09/2007 à 10h49.
Réponse avec citation
  #78  
Vieux 18/09/2007, 11h53
Leiv Leiv est déconnecté
Jeune apprenti
 
Date d'inscription: juin 2007
Messages: 201
Par défaut

Ah oui Balzac... 10 pages pour te décrire une table et ce qu'il y a dessus...

Comment j'exégère ?? Ah mais non, quand tu as relu 4 fois la phrase, tu arrives quasi à 10 pages lues...

Sinon Kant, bah tiens, voila je te prends un exemple, pour te dire, je le recopie avec mes petites mimines !!! Je respecte la ponctuation et tout hein :

Une métaphysique des moeurs est donc indispensablement nécessaire,non seulement parce qu'elle répond à un besoin de la spéculation, en recherchant la source des principes pratiques, qui résident a priori dans notre raison, mais parce que la moralité même est exposée à toute sorte de corruption, si nous n'avons, pour la juger exactement, ce fil conducteur est cette règle suprême. En effet, pour qu'une action soit moralement bonne, il ne suffit pas qu'elle soit conforme a la loi morale, mais il faut qu'elle soit faite en vue de cette loi ; autrement il n'y aurait la qu'une conformité accidentelle et variable, car si un principe, qui n'est pas moral, produit parfois des actions légitimes, il en produira souvent aussi des illégitimes. Or, s'il n'y a qu'une philosophie pure qui puisse nous montrer une loi morale dans toute sa pureté (ce qui est la chose essentielle dans la pratique), il faut donc commencer par la (par la métaphysique), et sans ce fondement il ne peut y avoir de philosophie morale. Celle même qui mèle les principes purs avec les principes empiriques ne mérite pas le nom de philosophie (car la philosophie ne se distingue justement de la connaissance rationnelle vulgaire, qu'en faisant une science à part de ce que celle-ci ne conçoit que d'une manière complexe), et bien moins encore celui de philosophie morale, puisque, par ce mélange, elle altère la pureté de la moralité même et va contre son propre but.

---------------

Voila... 4 phrases, admirez la première, plus de 10 ans après la première lecture, je comprends toujours pas ce qu'il dit...

PS : en philo au bac ? j'ai eu 5 pourquoi ?
Réponse avec citation
  #79  
Vieux 18/09/2007, 12h33
Avatar de Gilou
Gilou Gilou est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: octobre 2005
Localisation: Sur le Pot (Est de Bruxelles)
Messages: 4 103
Par défaut

Citation:
Envoyé par Leiv
Sinon Kant, bah tiens, voila je te prends un exemple, pour te dire, je le recopie avec mes petites mimines !!! Je respecte la ponctuation et tout hein :

Une métaphysique des moeurs est donc indispensablement nécessaire,non seulement parce qu'elle répond à un besoin de la spéculation, en recherchant la source des principes pratiques, qui résident a priori dans notre raison, mais parce que la moralité même est exposée à toute sorte de corruption, si nous n'avons, pour la juger exactement, ce fil conducteur est cette règle suprême. En effet, pour qu'une action soit moralement bonne, il ne suffit pas qu'elle soit conforme a la loi morale, mais il faut qu'elle soit faite en vue de cette loi ; autrement il n'y aurait la qu'une conformité accidentelle et variable, car si un principe, qui n'est pas moral, produit parfois des actions légitimes, il en produira souvent aussi des illégitimes. Or, s'il n'y a qu'une philosophie pure qui puisse nous montrer une loi morale dans toute sa pureté (ce qui est la chose essentielle dans la pratique), il faut donc commencer par la (par la métaphysique), et sans ce fondement il ne peut y avoir de philosophie morale. Celle même qui mèle les principes purs avec les principes empiriques ne mérite pas le nom de philosophie (car la philosophie ne se distingue justement de la connaissance rationnelle vulgaire, qu'en faisant une science à part de ce que celle-ci ne conçoit que d'une manière complexe), et bien moins encore celui de philosophie morale, puisque, par ce mélange, elle altère la pureté de la moralité même et va contre son propre but.

---------------

Voila... 4 phrases, admirez la première, plus de 10 ans après la première lecture, je comprends toujours pas ce qu'il dit...
Il reste encore une place a coté de toi ? j'ai rien capté du tout ! Je me prends une aspirine et j'arrive.
__________________
_________________
« Un de mes frères était si maigre que lorsqu’il avait bu un verre de vin rouge, on le prenait pour un thermomètre. »
«Ma femme est tellement molle, que pour la mettre au lit j'ai besoin d'une truelle !» (Pierre Doris)
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://twitter.com/#!/evrargi

Réponse avec citation
  #80  
Vieux 18/09/2007, 14h07
Avatar de ar sparfell
ar sparfell ar sparfell est déconnecté
Super Rieur
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Un peu plous par là
Messages: 5 851
Par défaut

C'est pourtant simple, ma foi:

Il dit que la métaphysique des moeurs est nécessairement indispensable, car bien évidemment sa recherche des sources pratiques répond à un besoin de spéculation, d'émission d'hypothèses, et de pragmatisme limpide qui réside dans notre raison, et en plus la corruption souille la moralité si cette dernière ne peut être jugée correctement grâce au fil conducteur que constistue à n'en pas manquer cette règle suprême.

Vois pas où est le problème....


bon, sinon je recherche encore deux films.
Au passage, c'est dommage pour le petit curtissounet qu'on n'ait pas trouver le sien....


Bref, moi je recherche un film où c'est deux enfants quiqui sont sur un bateau qui coule, alors ils montent dans un canot de sauvetage avec un vieux, mais ils perdent le reste des passagers, partis sur d'autres canots de sauvetage. Du coup, ils attérissent tous seuls sur une île déserte, là où le vieux ne tarde pas à crever. Du coup, ils baissent entre eux, et on un enfant.
C'est quoâ?

Le deuxième sera facile à retrouver pour qui n'ets pas moi.
c'est un film avec Richard Borhinger. Il joue un soldat allemand en plein débacle en france en 1944. Blessé, il "prend en otage" deux enfants pour qu'ils l'aident à se cacher, ou quelque chose comme ça; Du coup, il leur arrive pleind e trucs, et à la fin, ils vont dans une église, et découvrent que les allemands y ont massacré la population du village. Manque de pot, les américains arrivent, et croient que c'est borhinger qui les a tous butés tout seul, alros ils le butent.
Désolé d'avoir niqué la fin du film à ceux qui auraient voulu le voir....mais c'est quoi??

miiicciiiii!!!!
__________________


"L'abstinence est une perversion sexuelle comme une autre."


Ar Sparfell



( Ouais, si y'en a qui me citent dans leur signature, pourquoi pas moi? )
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 14h49.


Powered by vBulletin® Version 3.7.6
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #19 par l'association vBulletin francophone