Franconaute  

Précédent   Franconaute > Jeux de stratégie > Série des Total War

Notices

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #121  
Vieux 02/03/2012, 13h10
Avatar de Chazam
Chazam Chazam est déconnecté
Un Franconaute, un vrai de vrai !
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: ça dépend des jours
Messages: 8 322
Par défaut

Hé, comment j'ai pu rater cet AAR ?

Où l'on voit que Marlouf n'a pas perdu une once de son talent de conteur ! :sort la brosse à reluire:

En attendant, ma productivité matinale en a pris un sacré coup.

Et sinon, heu, je peux m'engager ? Hein, dis hein ?

Soit dans la Royale, soit dans les futures unités de cavalerie polackes pour mourir en héros au moment de traverser la Bérézina ?
__________________
"Péricliter = tourner autour du clitoris" d'après "Le Dictionnaire de ceux qui ne savent pas" de Ar Sparfell
Réponse avec citation
  #122  
Vieux 02/03/2012, 15h35
Avatar de Kevinus Pontifex
Kevinus Pontifex Kevinus Pontifex est déconnecté
Bill Tcherno
 
Date d'inscription: décembre 2010
Messages: 1 427
Par défaut

il n'y a que les civils et les russes qui ont morflés a la bérézina


le reste est de la propagande palpatisto-defaitisto-DarthMathiique
__________________
There are two kinds of people in the world my friend, those with a rope around their neck and the people who have the job of doing the cutting
Réponse avec citation
  #123  
Vieux 02/03/2012, 16h06
Avatar de marlouf
marlouf marlouf est déconnecté
Fan club La Tenaille Forever
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Pôris
Messages: 3 697
Par défaut

Citation:
Envoyé par Chazam Voir le message
Hé, comment j'ai pu rater cet AAR ?

Où l'on voit que Marlouf n'a pas perdu une once de son talent de conteur ! :sort la brosse à reluire:

En attendant, ma productivité matinale en a pris un sacré coup.

Et sinon, heu, je peux m'engager ? Hein, dis hein ?

Soit dans la Royale, soit dans les futures unités de cavalerie polackes pour mourir en héros au moment de traverser la Bérézina ?

Je te réserve une place en tant colonel Chazam dans la cavalerie polonaise (des Uhlans, je crois ?) dés que je remets en place le duché de Varsovie
Réponse avec citation
  #124  
Vieux 03/03/2012, 01h29
Avatar de Chazam
Chazam Chazam est déconnecté
Un Franconaute, un vrai de vrai !
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: ça dépend des jours
Messages: 8 322
Par défaut

Youhouuuu, une mort glorieuse m'attend !

(je me base sur le programme hein )

:va ferrer son canasson et le faire maigrir un peu:
__________________
"Péricliter = tourner autour du clitoris" d'après "Le Dictionnaire de ceux qui ne savent pas" de Ar Sparfell
Réponse avec citation
  #125  
Vieux 07/03/2012, 01h06
Avatar de ar sparfell
ar sparfell ar sparfell est déconnecté
Super Rieur
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Un peu plous par là
Messages: 5 851
Par défaut

Citation:
Envoyé par marlouf Voir le message
Plus loin, ceux qui ne pleurent pas un frère ou un ami ovationnent le colonel d’Aspar – premier Français à entrer dans Gibraltar, il sera fait Prince du Rocher par l’Empereur. Il aura également le titre de Roi d’Andalousie.
Ahahaha, je suis Roi !! Roi !!! ROIII !!!! Moi, Gaston Amédée Louis d'Aspar, né Gaston Raoul Brad Sparf, fils d'un tavernier de Vannes mort de cirrhose à 32 ans, d'une soubrette de notaire, et avec, disent les mauvaises gens, l'aide d'un colporteur, je suis Roi !! Moi qui avais les pieds dans le caniveau me voilà à la table des Rois !! Moi qui n'avais que des souliers de bois voilà que je dîne avec leurs filles !! Vive Moi !! Vive le Roi Gaston Iier !! Vive l'Empereur !!!

Citation:
Un soldat questionne, c’est où l’Andalousie ? On lui montre l’horizon, les provinces espagnoles qui rougissent sous le soleil couchant. Le soldat s’entête, le roi espagnol est au courant ? Tous s’esclaffent. Le soldat s’écarte du groupe en ronchonnant. A quoi bon nommer des Rois s’ils n’ont pas de Royaume ?
Comment ça ?? Plaît-il ?? Que l'on appelle mon ami le sergent Fouquiais-Teintville, l'ancien accusateur public, qu'il me règle cette histoire-là.
__________________


"L'abstinence est une perversion sexuelle comme une autre."


Ar Sparfell



( Ouais, si y'en a qui me citent dans leur signature, pourquoi pas moi? )
Réponse avec citation
  #126  
Vieux 13/03/2012, 16h06
Avatar de marlouf
marlouf marlouf est déconnecté
Fan club La Tenaille Forever
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Pôris
Messages: 3 697
Par défaut

Printemps 1807


Tandis que le conflit européen s’est momentanément calmé sur le continent depuis que la Russie, la Prusse et l’Autriche gardent un silence consterné devant les avancées de Rodo 1er, l’Etat-Major décide de définitivement sanctuariser la Méditerranée. L’escadre de Villeneuve, désormais capable de rivaliser (espére-t’on !) avec n’importe quelle flotte ennemie, franchit le détroit de Gibraltar tandis que sur terre le Prince d’Aspar, désormais maitre du Rocher, fait regrouper tous les navires anglais, espagnols et français qui peuvent être trouvés afin d’embarquer les troupes : On marchera sur la Sicile et le Piémont-Sardaigne puis on remontera toute la botte pour rejoindre Masséna qui, depuis le Nord, devra de son côté réduire toute opposition du Royaume du Vatican.

Cependant l’armée doute, tant la Royale n’a pas su démontrer une réelle maitrise des Mers depuis plusieurs années … Villeneuve fait taire les dissensions en lançant toute la flotte au large des Baléares, et la confiance semble renaitre du côté français : les marins ont enfin à disposition les meilleurs navires qui soient !

Les capitaines Bob Terrius et Jean Robert Patrick de Whatman ont pris récemment le commandement de leurs navires respectifs, le Triomphant et le Pompée, tandis que Homère J. Bartimeus, tout juste revenu du rivage grec, fait ses premiers pas sur le Terrible. 122 canons chacun, tandis que 4 autres trois-ponts identiques complètent le dispositif. Deux deux-ponts sont en seconde ligne (74 canons chacun) tandis que 4 frégates (38 canons) pourront user de leur vitesse pour rattraper d’eventuels fuyards.





Début avril, c’est sur une mer démontée que l’escadre de 13 navires français s’attaque aux maigres forces anglaises qui avaient jusque là pu tranquillement arraisonner nos navires de commerce : 3 frégates, ainsi que 3 navires bourrés de marchandises chargées en Egypte et à destination de Londres. Le brouillard camoufle temporairement nos propres forces tandis que la petite escadre anglaise avance en confiance, ignorant que Gibraltar est tombée depuis prés d’un mois.

Arrivé à portée, alors qu’on entend déjà les cloches sonner sur le pont anglais, le Pompée fait feu de tous ses canons, aussitôt repris par le Triomphant et le Terrible.





Les salves encadrent la frégate Endeavour, qui tente de manœuvrer au plus juste pour eviter les boulets français. Le bois craque, les voiles perdent leurs attaches, un homme tombe de la hune avant dans un grand cri avant de s’écraser sur une eau aussi dense qu’un mur.





Panique du côté britannique, maintenant qu’ils perçoivent pleinement la menace française. Tandis que l’Endeavour est sévérement pris à partie, le reste de la flotte tente de changer de cap mais c’est pour trouver, alentours, d’autres navires français.





Dans les entrailles des vaisseaux français, on s’affaire et les salves partent régulièrement. Quand un bateau anglais est touché ou qu’il démâte, des cris de joie éclatent dans les cales. Même contre un ennemi certes modeste, la Royale tient sa revanche et sa renaissance.





Bob Terrius prend en chasse une des frégates ennemies, déjà ralentie par les avaries qu’elle a subies, tandis que Bartmeus se rabat au dernier moment devant la proue du navire. On laisse le choix aux Anglais de se rendre, mais seuls nous parviennent des jurons...





Une terrible bordée s’abat alors sur la frégate anglaise, qui commence à s’enfoncer dans les flots. Ailleurs aussi, les Anglais font pâle figure, et c’est toute l’escadre qui semble faire naufrage, tandis que les matelots français continuent d’ouvrir des brêches dans les barcasses ennemies.





L’amiral anglais ayant été écrasé par la chute d’un mat, c’est son second qui donne l’ordre d’abandonner les navires. La canonnade se tait tandis qu’on ramasse les matelots anglais qui n’ont pas été emportés par les vagues et la mitraille, ou qui ne sont pas prisonniers des colosses brisés qui disparaissent dans les profondeurs.
Villeneuve peut faire demi-tour pour aller se battre contre Nelson dans l’Atlantique, tandis que 12.000 Français débarquent à l’ouest de la Sicile. Les Italiens attendent à proximité des plages et attaquent sitôt les Français débarqués, espérant briser dans l’œuf la conquête de l'île.





Mais ce sont les victorieuses armées d’Espagne qui sont là : le Prince d’Aspar, le colonel Thrawn, le capitaine Kara, le général Elvis, mais aussi Tahiti Bob, Bismarck, et Sentenza … Du côté italien, on frissonne, comment résister à des bougres qui ont chatié l’armée anglaise ?

On arme alors les mousquets, s’en remettant à Dieu, un allié de poids depuis peu pour la Coalition : il y a quelques heures, au moment où les artilleurs de Masséna, depuis leur position sur le versant nord du Janicule, pointaient leurs pièces sur le dôme de la basilique St-Pierre, le Pape Pie VII rendait publique la bulle excommuniant Rodo 1er.
Réponse avec citation
  #127  
Vieux 13/03/2012, 20h29
Avatar de Maurice Morisson
Maurice Morisson Maurice Morisson est déconnecté
Honorable posteur
 
Date d'inscription: septembre 2007
Messages: 843
Par défaut

Bon, je ne l'avais pas encore dis mais je suis cet AAR avec un grand intérêt.

Maintenant une question ( ) : est il normal que ces siciliens qui se sont tournés les pouces depuis le début aient déjà un tel niveau d'expérience? Ça ne risque pas de te poser problème? Pas forcément un grand risque de défaite, mais une victoire couteuse (donc "chiante" puisqu'il faut s'arrêter un peu pour souffler).
Réponse avec citation
  #128  
Vieux 13/03/2012, 21h04
Avatar de marlouf
marlouf marlouf est déconnecté
Fan club La Tenaille Forever
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Pôris
Messages: 3 697
Par défaut

Citation:
Envoyé par Maurice Morisson Voir le message
Bon, je ne l'avais pas encore dis mais je suis cet AAR avec un grand intérêt.

Maintenant une question ( ) : est il normal que ces siciliens qui se sont tournés les pouces depuis le début aient déjà un tel niveau d'expérience? Ça ne risque pas de te poser problème? Pas forcément un grand risque de défaite, mais une victoire couteuse (donc "chiante" puisqu'il faut s'arrêter un peu pour souffler).
Déjà merci Maurice
Pour l'expérience sicilienne, elle est finalement assez moderée (général 3 étoiles contre 4 de mon côté) d'autant plus qu'il ne s'agit que d'une IA (ce qui ne l'aidera pas ) mais que, plus prosaiquement, il ne dispose d'aucune artillerie dans ses rangs. Ce qui veut dire que je peux lui interdire un secteur et provoquer la bataille ou je le souhaite, ce qui n'est pas son cas.


Bref je ne suis pas trop inquiet concernant la combativité des Siciliens, franchement, je m'inquiéte beaucoup plus des Anglais (et aprés-demain j'en viendrais justement à leur offensive à Hanovre, qui a donné lieu à une trés belle bataille ...)
Tiens d'ailleurs niveau RP, on pourrait considerer que l'expérience de l'armée Sicilienne (alors qu'effectivement ils n'en ont pas ramé une depuis 2 an 1/2) vient de l'encadrement (et du financement) des Anglais. Et on en revient donc au même probléme : il faut faire le blocus de l'Angleterre, même si l'Espagne et la Russie ne veulent pas s'y résoudre. Et anéantir Nelson pour débarquer sur leurs plages
J'espére que le jeu saura m'arrêter avant (car va arriver un moment ou, armée terrestre et marine combinées, les finances ne pourront plus suivre devant ce cout exponentiel qui commence doucement à peser ...)

En terme d'hommes, une fois tout combiné (les armées de mes 6 généraux actuels, plus les garnisons et autres renforts un peu partout - et là y'en a pas mal) j'en suis actuellement à 110 / 120.000 hommes (en gros)
C'est pas encore la Grande Armée, mais ça commence à peser ...
Réponse avec citation
  #129  
Vieux 13/03/2012, 23h38
Avatar de Maurice Morisson
Maurice Morisson Maurice Morisson est déconnecté
Honorable posteur
 
Date d'inscription: septembre 2007
Messages: 843
Par défaut

Citation:
Envoyé par marlouf Voir le message
Déjà merci Maurice
Pour l'expérience sicilienne, elle est finalement assez moderée (général 3 étoiles contre 4 de mon côté) d'autant plus qu'il ne s'agit que d'une IA (ce qui ne l'aidera pas ) mais que, plus prosaiquement, il ne dispose d'aucune artillerie dans ses rangs. Ce qui veut dire que je peux lui interdire un secteur et provoquer la bataille ou je le souhaite, ce qui n'est pas son cas.
Je parlais surtout de l'expérience des unités adverses, certaines ayant un niveau 5! Le général est quelque chose qui me semble moins important. Mais pour les unités avec les bonus de rechargement et de moral ça peut être pénible si l'IA lance une espèce d'énorme charge d'infanterie brouillonne (déjà vu dans Empire une fois ou deux). Ça vire à la boucherie.
Réponse avec citation
  #130  
Vieux 14/03/2012, 00h21
Avatar de marlouf
marlouf marlouf est déconnecté
Fan club La Tenaille Forever
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Pôris
Messages: 3 697
Par défaut

Ah oui effectivement, je ne pensais pas à ça ... Comme c'est une cité-Etat, j'imagine qu'il s'agit des troupes implémentées à l'origine avec ce bonus là histoire de rendre une annexion un peu moins facile ?
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 12h22.


Powered by vBulletin® Version 3.7.6
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #19 par l'association vBulletin francophone