Franconaute  

Précédent   Franconaute > Autres jeux > Jeux de simulation

Notices

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #131  
Vieux 31/05/2008, 17h40
Avatar de Elvis
Elvis Elvis est déconnecté
Roi aux chaussures de velour bleu
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Lille
Messages: 550
Par défaut

Le marin Griffon veut connaitre la profondeur maximale de notre sous marin ?




Très bien, nous allons donc le satisfaire
'Monsieur Jagermeister, quelle est la profondeur maximale de notre batiment'
'Commandant, selon les données techniques, nous pouvons plonger jusqu'à 250 pieds...'
'très bien... Enseigne Eli Ar Sparfel, plongée ! 250 pieds'
' A vos ordres commandant !'




Les matelots James Leigh Latiata et Torsten Fernando Torres s'activent aux barres de plongée, tandis que le matelot Eliot Hoaxpunk vérifie le remplissage des ballasts...




Arrivée à la profondeur maximale, je demande un rapport des éventuelles avaries...
Mais heureusement rien à signaler...




'Alors Matelot Griffon satisfait ?, le grand air de votre canon de pont ne vous manque pas trop ?'
Les perles de sueur sur le front du matelot Griffon trahissent son anxiété, sans doute conscient de la faible epaisseur de la tole qui nous separe des tonnes d'eau autour du sous marin....

'Enseigne Ar Sparfel, quelle est la profondeur sous la quille ?'
'Selon, les cartes, nous sommes aux dessus de la fosse des Mariannes, profondeur sous la quille 3280 pieds'
'Bien, alors il y a moyen de s'amuser... Amener le batiment à 300 pieds !'

Le Lieutenant de Vaisseau Jagermeister me jette alors un regard inquiet.
'Commandant, nous descendons en dessous de la profondeur maximale'
'En dessous de la profondeur théorique monsieur Jagermeister, en dessous de la profondeur théorique...'




5 minutes plus tard, le profondimetre indique que le sous marin s'est stabilisé à 300 pieds sous la surface de l'océan....




'Alors vous voyez Matelot griffon, on peut descendre jusqu'à 300 pieds, vous etes rassurés maintenant sur les capacités de notre batiment ?'
Le marin balbutie quelques mots assez incomprehensibles, visiblement impressionné par son bapteme de profondeur...

'Mais vous avez raison, il est important de connaitre ses limites.... Profondeur 350 pieds !!!'





'C'est la chaleur ou la peur matelot Hoaxpunk qui vous fait transpirer de la sorte ? Vous penserez à changer de chemise....






Le sous marin se rempli alors du bruit sourd et continu, accompagné de craquement indiquant le travail de la coque resistant à la formidable pression qui s'exerce sur la coque....

'Matelot griffon, savez vous quelle est la pression de l'eau actuellement ?'
Livide la marin secoue la têtre signe de son incompétence...
'Voilà pourquoi je suis commandant, et vous n'êtes qu'artilleur...
Pour faire simple donc, il suffit que vous appliquiez cette formule mathématique :
F ( Kg ) = P ( Kg/cm2 ) x S ( cm2 )
Ainsi pour traduire en systeme metrique, nous sommes actuellement à 100 metres de profondeur, soit 10 bar ou 10kg/cm2

Donc pour chaque metre Carré du sous marin, il y a 10 kg/cm2 x 100 cm2, soit une 1 T/m2.
Vous multipliez cela par la surface de la coque et vous avez une idée de l'incommensurable masse d'eau qui est prête à nous ecraser, aussi faculement que l'on brise une allumette....
Amusant, n'est ce pas Matelot Griffon.... ?

Bon assez rigolé; on a une guerre à gagner je vous le rappelle.
'Surface ! Chassez tous les ballasts !'





L'USS Grampus prend alors une grande inclinaison de 15° alors qu'il remonte rapidement vers la surface....





Quelques minutes plus tard, l'étrave de l'USS Grampus creve la surface...





Fin d'exercice
Nous pouvons reprendre le cours de notre mission et rechercher de nouveaux navires japonais à couler....


Réponse avec citation
  #132  
Vieux 21/06/2008, 10h41
Avatar de Elvis
Elvis Elvis est déconnecté
Roi aux chaussures de velour bleu
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Lille
Messages: 550
Par défaut

Alors Matelot Ottis OttoGranpieds, on fait moins le malin maintenant ?
On ne ramene plus sa science ?
On ne tient plus ce ton d'insubordination ?
Si vous êtes tellement doués pour le calcul de la pression hydrostatique , et autres foutaises, coment ce fait il alors que vous ne soyez que simple matelot, et moi Commandant ?
(naturellement, j'oublie de mentionner que papa est Amiral à Washington)

En attendant, vous serez punis et vous vous occuperez de la maintenance du sous marin.
Et resserrez moi cet écrou !




Au milieu de mon enseignement de la mécanique, je suis interrompu par le Lt Jagermeister
'Commandant, il faut que vous descendiez au Mess, il y a du riffiffi là bas'

Allons bon qu'est ce que c'est encore cette histoire...
Après avoir traverser 2 écoutille, je me retouve au mess pour assister au plus désolant des spectacles.
Le 1er Maitre Tucker Bartimeus (culotte rouge, gants rouges, 75kgs, Redneckvville Texas) et le 1er Maitre Lewis Jerry Univerzz (Culotte blanche, gants noirs, 78 kgs, Bousetown Dakota du Nord) sont entrain de se rouler au sol, se battant comme des chiffonniers :roll:

Malheureusement les stats ci dessous ne reprennent pas leurs aptitudes à la boxe, aussi réelles que celles d'un oppossum en chaleur.




C'est quoi encore ce bordel !!

Le 1er Maitre Tucker Bartimeus, le nez en sang prend le premier la parole
'Commandant, ce paysan d'Univerzz m'a insulté en disant que nous, à la chambre arrière des torpilles, nous n'étions que des incapables, et que si on avait embarqué des PomPom Girls pour cette mission, ca a aurait pareil, voir plus interessant...'
Sur ce, le 1er Maitre Univerzz, un oeil fermé par un mauvais coup, rétorque
'Commandant, On n'utilise jamais nos tubes arrières, puisque vous préferez vous reposez sur la compétence de mes hommes à la chambre avant pour torpiller les japonais !'

Bon, les 2 marquent des points :
C'est vrai que nous n'avons jusque là utilisé que nos tubes avant pour attaquer les navires japonais. Et il est vrai également qu'embarquer des PomPom girls pour notre prochaine mission pourrait être une idée interessante.
En attendant, il faut remédier à la situation.
Je tends une clef à molette aux 2 protagonistes, en espérant qu'ils ne s'en servent pas comme arme, et je les envoie rejoindre le matelot Ottogranpieds à la maintenance....

Cependant après un rapide coup d'oeil à nos réserves en torpille, il serait peut être en effet judiciable d'utiliser nos tubes arrière pour nos prochaines rencontres....

L'occasion ne tarde d'ailleurs pas à se présenter.
le radar repère quelques heures plus tard un echo.
Encore un navire marchand isolé....Je me demande quand est ce que les japonais commenceront à escorter leur navires...
Enfin, en attendant, on ne va pas se plaindre...





Grace au radar, nous pouvons estimer la route de notre cible et ainsi nous positionner pour pouvoir nous mettre l'affut.
Voilà une belle occasion pour utiliser nos tubes arrières en orientant la poupe perpendiculaire au cap du japonais.
Après, il suffit d'attendre et d'être patient....





Lorsque le japonais arrive enfin à porter de tir, la nuit est tombée, mais il y a longtemps que nous sommes prets, immobile à quelques metres sous la surface
Tube 7 Feu !





A bout portant, le cargo n'avait aucune chance explose litteralement à l'impact de notre projectile.





En quelques secondes, ce qui reste du navire nippon file droit vers le fond de l'océan.





Notre équipe torpille à l'arrière ont été compétents sur cette attaque :
Efficacité ou coup de chance ?

On ne va pas tardé à le savoir car dès le lendemain, une nouvelle cible se présente....
Là encore même topo : Quelques coups de crayon, aidé d'une regle, permettent de trouver le bon emplacement pour organiser notre interception





Un peu moins de 2 heures, plus tard la silhouette du japonais est perceptible à travers le périscope d'observation....
(et heureusement que je ne me fie pas à l'équipe sonar qui est visiblement sourde comme un pot...)





Encore, quelques minutes...
Attendez, attendez, pas encore., attendez..... Tube 7 Feu !





Le poisson file vers sa cible....





Touché !...




... mais pas coulé...
Le japonais ne semble pas avoir été atteint à un point critique, et tente de s'éloigner à toute vapeur....
Nos chances de l'atteindre avec une nouvelle torpille sont trop faibles, je décide donc de faire surface - à distance respectable - pour vérifier tout d abord si il n'est pas armé et alors de l'achever au canon...





le japonais est inoffensif. Je lance les moteurs à fond pour rattrapper notre cible tandis que notre couple de choc s'attele autour du canon de pont.
Il y a en fait un point sur lequel les hommes des chambres avant et arrière de torpilles sont d'accord : C'est sur le surnom qu'ils ont donné aux Matelots Eugene Griffon et Talbot Herman Jmlo : Les Charognards.
Preuve de l'estime qu'ils leurs portent...
Rapidement, nous avons comblé la distance, et c'est quasi à bout portant que nos artilleurs déchirent la coque du cargo ennemi.





En quelques minutes, le navire est transformé en gruyère, terrassé par les incendies qui se sont déclarés à son bord.
L'air du Pacifique s'embaume d'une odeur de fondue savoyarde...





De nouveaux fanions viendront orner notre mat lors de notre retour à Pearl Harbour


Réponse avec citation
  #133  
Vieux 21/06/2008, 12h04
Avatar de syrco
syrco syrco est déconnecté
Illuminati forumique
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: PAS RIZ
Messages: 1 327
Par défaut

moi sur mon sub, l'equipe de pont est appellé les 'bourrinos' ..

je trouve que tu consommes énormement de torpilles .. j'utilise quasment jamais de torpilles sur les cibles isolées (modulo la fin de patrouille pour vider les cales :p... bref ... plein de fàçons de jouer a SH ...

félicitation pour l'AAR long et bon
__________________
Loose, Jambon et Fromage
Réponse avec citation
  #134  
Vieux 22/06/2008, 14h50
Avatar de Elvis
Elvis Elvis est déconnecté
Roi aux chaussures de velour bleu
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Lille
Messages: 550
Par défaut

Je réduit l'utilisation de mes 'super' artilleurs pour 2raisons :

1) Il est possible que le cargo ennemi soit armé, et je n'ai pas envie de me prendre un obus au large du Japon à des milliers de kilometres de ma base...
(je pourrais vérifier avec les vues externes, mais je préfère rester dans un mode le plus rélaiste possible)
2) Les obus ne sont utlisés que pour achever un navire déjà touché, ou attaquer un navire de très faible tonnage : Pas besoin de gaspiller une trentaine d'obus quand une ou 2 torpilles suffisent
Réponse avec citation
  #135  
Vieux 23/06/2008, 10h28
Avatar de Otto Granpieds
Otto Granpieds Otto Granpieds est déconnecté
Son excellence postissime
 
Date d'inscription: juin 2006
Messages: 1 631
Par défaut

Citation:
Envoyé par Elvis
Alors Matelot Ottis OttoGranpieds, on fait moins le malin maintenant ?
On ne ramene plus sa science ?
On ne tient plus ce ton d'insubordination ?
Si vous êtes tellement doués pour le calcul de la pression hydrostatique , et autres foutaises, coment ce fait il alors que vous ne soyez que simple matelot, et moi Commandant ?
(naturellement, j'oublie de mentionner que papa est Amiral à Washington)

En attendant, vous serez punis et vous vous occuperez de la maintenance du sous marin.
Et resserrez moi cet écrou !
Faut l'excuser, commandant...
C'est simplement qu'il a fait Caltech (c'est pour ça qu'il a des grosses lunettes et un crâne chauve - et qu'on l'appelle "Crâne d'oeuf")... Et son papa était paysan dans le Middle West, avant d'être ruiné par la Crise
__________________
Ce sont les événements qui commandent aux hommes et non les hommes aux événements.
Hérodote

Rien n'arrête le progrès. Il s'arrête tout seul.
Alexandre Vialatte
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 00h05.


Powered by vBulletin® Version 3.7.6
Copyright ©2000 - 2021, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #19 par l'association vBulletin francophone