Franconaute  

Précédent   Franconaute > Autres jeux > Jeux de rôle et d’aventure > Neverwinter Nights

Notices

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #31  
Vieux 06/01/2007, 12h03
Avatar de Danton
Danton Danton est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Asgard, monde des Ases
Messages: 4 627
Par défaut

Acte III. L’Inquisition nous couvre d’or



Nos jambes robustes et agiles nous permettent finalement de semer le gros pas beau qui voulait nous décapiter honteusement et, pour plus de sécurité, nous nous empressons de changer de zone : retour dans la forêt aux loups, où nous allons pleurer nos déboires auprès de notre tendre Yannia, espérant y trouver douceur et réconfort. Las, la belle, qui a été rejointe par Willie Stein, ne cesse de nous parler de son mari, « un guerrier viril et puissant » . Piqué au vif, nous repartons aussitôt et allons crier vengeance : Grokar, prend garde à toi, nous arrivons ! Nous retrouvons le scélérat là où nous l’avons laissé et un furieux combat s’engage : nous voulons sa tête et nous l’aurons ! Pour arriver à nos fins, nous avons dépensé sans compter et engloutis quantité de potions pour nous renforcer. Le colosse est abattu ! Le butin que nous y gagnons ne nous permet même pas de rentrer dans nos frais : ce combat ne nous a rien rapporté, mais notre Dignitas était en jeux.


Nous retournons auprès des deux magiciennes et les surprenons toutes deux au saut du lit : alors qu’elles sursautent, gênées, nous leur lançons à la volée la tête ensanglantée de Grokar, qui atterrit entre les jambes de Yannia . « Alors, si ce n’est pas du guerrier viril et puissant, cela, hein, hein, passons à la récompense maintenant ». Malheureusement, cet acte héroïque ne fait que renforcer ses lamentations au sujet de son mari . Soit, la donzelle n’est pas digne de notre délicatesse et de notre raffinement, tant pis pour elle, elle ne sait pas ce qu’elle perd . Comme nous sommes intrigué par ce mari dont on parle tant, nous décidons d’aller voir à ce qu’il ressemble et, faute d’avoir pu rallier la douce Yannia à nos vues, nous nous tournons vers Zeus, son ADORABLE chien . Notre intrépidité le séduit aussitôt et nous repartons, à deux, triompher des affreux.


Nous retrouvons Vuradush, le puissant et viril guerrier, attaqué par une meute de loups : nous réfléchissons un peu sur l’opportunité de l’abandonner à son triste sort , mais finissons par décider d’aller l’aider (en fait, c’est Zeus qui a décidé pour nous, en se précipitant au combat ). La racaille éliminée (de belles attaques sournoises via des prises en tenaille avec Zeus), nous nous tournons vers le mari : « Yannia, abandonnée face au danger et aux menaces de l’inquisition, a fait appel à nous, son plus tendre ami, pour la sauver, la protéger, la consoler et, accessoirement, vous rechercher. Ne nous remerciez pas, elle s’en chargera bien mieux ! » »Grumph ? Mots trop compliqués, moi pas comprendre. Toi parler trop » »Mon Dieu, il doit y avoir une erreur quelque part. Ma tendre Yannia n’aurait pas renoncé à ma délicatesse et ma grâce pour… ça ! Bon, toi venir avec moi, moi raccompagner toi, ok ? » »Non, moi taper d’abord ! » »Gne ? ». Nous reculons prudemment, après tout le coco est un solide barbare demi-orque avec des bras plus gros que nos jambes . « Oui, oui, taper ! Copine magicienne Yannia passée par ici, inquisiteurs suivre elle ! Taper ! Toi venir avec moi » « Ah, ben j’aime mieux cela. Ok, allons y : toi d’abord »


Le sauvage se précipite en hurlant vers un bosquet enchanté : pas moyen de réussir une approche furtive avec un pareil abruti dans les jambes . Mais le bougre avait raison : Karen Weisshaust, du Cénacle Lunaire, et cinq inquisiteurs sont bien passé par ici. Leurs corps ensanglantés en témoigne de façon irréfutable. Et leur tueur est encore plus gros et robuste que Vuraduch : un gardien minotaure .


Mais pourquoi c’est moi qu’il attaque ?







C’est un nouveau triomphe et nous repartons rejoindre Yannia et Willie, réfugiées dans la grotte de l’ermite (qui, rappelons le, est traqué parce qu’il a rompu ses vœux de chasteté ), qui n’est guère content de voir revenir le ‘mari’ (ce dernier, par contre, nous apprécie beaucoup et ne cesse de nous donner de grandes claques dans le dos, qui manquent chaque fois de peu de nous renverser par terre, en beuglant « Beau combat, nous bien amusé ! »). Il est temps de passer à la récompense, pas la plus convoitée mais quand même : Willie nous apprend que ses diables-kobolds ont découvert un antique passage qui passe sous la rivière et nous permettra de passer sans l’aide des inquisiteurs. Mais on ne dupe pas si facilement le Prince des Voleurs et nous sentons bien qu’elle nous cache quelque chose : harcelée de questions, elle finit par avouer que de nombreuses et très puissantes créatures antiques surveillent le passage en question. Elle-même, magicienne pourtant de talent, ne s’y risquerait pas. Eh bien, nous non plus, il faudra trouver autre chose .


Nous parvenons alors à les convaincre de plutôt nous laisser libérer Rodrigo Las Casas, qui sera éperdu de reconnaissance et nous apprendra tout ce qu’il sait (et, au passage, nous pourrons aussi empocher la grosse récompense promise pour sa libération ). Aussitôt dit, aussitôt fait, nous sortons l’officier de sa prison puante et lui racontons avec forces détails les exploits que nous avons accomplis pour le sortir de là (le duel contre Grokar principalement). Impressionné, le bougre se confie à son sauveur : l’arrivée de l’inquisition à Cologne dans le but avoué de traquer les sorcières du Cénacle Lunaire n’est rien d’autre qu’un prétexte ! Son oncle, le Grand Inquisiteur et frère du Roi de Castille, a en réalité découvert un très ancien ouvrage dans les archives du Vatican et c’est la lecture de celui-ci qui l’a amené à vouloir se rendre à Cologne. Sa traque des sorcières est le prétexte, mais ses buts réels sont bien plus secrets.


Nous tirerons tout cela au clair plus tard, en attendant l’heure est venue de nous faire payer : un officier de l’inquisition nous paye 1000 pièces d’or pour avoir définitivement neutralisé les diables-kobolds (honteusement commandés par une sorcière, mais nous ne savons pas qui ) et un autre nous en verse 5000 pour avoir libéré Las Casas. Ces bougres de l’inquisition nous semblent tout à coup nettement plus sympathique . En plus, ils tiennent parole et nous font traverser le fleuve sur leur beau bateau, nous évitant ainsi tous les dangers du passage antique indiqué par Willie. Cologne, nous arrivons !



Le héros, avec son fidèle Zeus


Réponse avec citation
  #32  
Vieux 06/01/2007, 15h15
Avatar de Danton
Danton Danton est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Asgard, monde des Ases
Messages: 4 627
Par défaut

Cela devient exagéré je dis

On ne met pas un dragon vert, des rakshasha immunisés à vos armes +2 ou un archimage vampire dans un scénario où le héros (c'est nous ) est seulement niveau 9

Nous protestons et nous... (le reste se perd, nous devons économiser notre souffle pour courrir )
Réponse avec citation
  #33  
Vieux 06/01/2007, 15h18
Avatar de jmlo
jmlo jmlo est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: quand on tire on raconte pas sa vie
Messages: 6 027
Par défaut

Citation:
Envoyé par Danton
Cela devient exagéré je dis

On ne met pas un dragon vert, des rakshasha immunisés à vos armes +2 ou un archimage vampire dans un scénario où le héros (c'est nous ) est seulement niveau 9

Nous protestons et nous... (le reste se perd, nous devons économiser notre souffle pour courrir )
Bah, rien qu'avec ce qu'il y a à faire à Cologne tu va vite passer niveau 10 (voir 11)
Réponse avec citation
  #34  
Vieux 06/01/2007, 16h03
Avatar de Danton
Danton Danton est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Asgard, monde des Ases
Messages: 4 627
Par défaut

Même niveau 11, je me vois mal terraser ce gros dragon


Acte IV. La chasse au trésor




Avant de rallier Cologne, nous décidons de partir à la recherche de ce trésor, dont l’existence nous a été dévoilée par une carte découverte chez les démons-kobolds. Nous arrivons ainsi dans les montagnes vertes, où Ettins et gobelours prolifèrent comme des lapins et ne cessent de nous traquer . Les combats sont rudes, acharnés et incessants. Zeus finit par succomber , victime de son incapacité à retraiter. Naturellement, nous le vengeons puis nous reprenons nos vieilles habitudes furtives. Des druides elfes nous en apprennent plus sur ce mystérieux trésor, qui serait celui du chevalier-mage de l’ordre du trident Kougor Beershoft, leur ennemi mortel. Rien que parler de ce monstre et les voilà qui s’excitent comme des enragés : le combat devient inévitable, nous nous demandons toujours pourquoi ils semblent nous avoir soudainement confondu avec leur ennemi .








La colonie de druides massacrée, nous continuons ce qui ressemble de plus en plus à un jeu de piste. Nouveau problème, un indice nous amène à passer devant deux rackshasa : ces monstres sont immunisés contre nos armes et maîtrisent la magie. Le combat est donc sans espoir , nous nous replions dans les ombres, partons nous soigner puis nous revenons discrètement, en priant pour ne pas faire craquer une feuille morte qui dévoilerait notre position et nous mettrait dans une situation impossible .







Le mâle a lancé visage spectrale lors de notre première rencontre et nous, comme on le voit bien, nous sommes en mode furtif : de la discrétion, Artemis, et du sang froid ! La chance est avec nous, nous passons sans nous faire remarquer et finissons par arriver au bout de jeux de piste et dans la mausolée de Kougor Beershoft. Il faut se frayer un chemin à la force du poignet, et nous n’aimons pas du tout la situation difficile dans laquelle nous sommes : la plupart des morts-vivants, en effet, sont immunisés aux attaques sournoises et nous ne rencontrons que cela, ce qui nous pose un réel problème . Peut-être aurions-nous du mener une carrière de Paladin : nous avons l’âme et la sainteté nécessaire pour cela .


Le mausolée





Il s'agit de ne pas tomber , mais nous avons fort heureusement le pied agile et sûr.
Enfin, le trésor tant recherché est découvert, mais il y a comme une complication : un chevalier-liche, Kougor Beershoft en personne.








Victorieux, nous empochons le butin et c’est chargé comme un baudet que nous repartons. Une mauvaise surprise nous attendant cependant encore : un dragon vert vénérable nous surprend au détour d’un chemin … Il est gros, gras, méchant, immunisé aux attaques sournoises et détecte les individus invisibles ou dissimulés dans l’ombre avec la même aisance que les autres. Fort heureusement, il semble nous trouver vraiment peu appétissant mais cette mésaventure nous a rappelé à l’ordre : il temps de cesser nos vagabondages. Il faut à tout prix trouver un naïf… Un marchand à qui vendre notre butin car là, nous sommes trop chargé pour courir, ce qui pourrait vite se révéler fatal. Direction Cologne donc, où nous arrivons enfin. Sans attendre, nous allons vendre notre fantastique butin et nous nous retrouvons propriétaire d’une somme de… 60.000 pièces d’or ! Problème, nous ne trouvons rien de vraiment bien intéressant à acheter .

Dernière modification par Danton ; 06/01/2007 à 16h08.
Réponse avec citation
  #35  
Vieux 06/01/2007, 16h20
Avatar de jmlo
jmlo jmlo est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: quand on tire on raconte pas sa vie
Messages: 6 027
Par défaut

Tiens , j'avais suivi un plan au tresor à travers les montagnes vertes mais après plusieurs combats féroces la piste s'est avéré bidon et j'ai pas trouvé ce mosolé
Réponse avec citation
  #36  
Vieux 06/01/2007, 16h26
Avatar de Lafrite
Lafrite Lafrite est déconnecté
Sauveur de Franconaute™
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: FritKot
Messages: 2 088
Par défaut

Citation:
Problème, nous ne trouvons rien de vraiment bien intéressant à acheter
Des potions, des potions
__________________
Franquin : " Moi boy-scout ? Tu veux rire. J'ai échappé à tout : à la chorale, à l'équipe de foot , à l'armée, et oui, j'ai même échappé aux scouts..."
Balzac : " Pour empêcher les peuples de raisonner, il faut leur imposer des sentiments".
Réponse avec citation
  #37  
Vieux 07/01/2007, 11h13
Avatar de Danton
Danton Danton est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Asgard, monde des Ases
Messages: 4 627
Par défaut

En fait, je viens de réaliser qu'il y avait quand même un marchand dans ce bled

Malheureusement, j'ai déjà tout vendu au forgeron (qui achetait moins cher : gros maladroit: )

Du coup, je me suis acheté de superbes bottes de vitesse ( qui a dit 'l'idéal pour les fuites'? )


Edit. A force de nous gausser des guerriers, j'ai essayé la campagne un avec un guerrier nain... Ben c'est terrible . Tout va dix fois plus vite qu'avec mon roublard (sauf défoncer les portes ): on arrive, on tue tout le monde et on passe à la suite . C'est un vrai carnage et je n'ai jamais été en difficulté: Artemis va devoir se recycler si cela continue

Dernière modification par Danton ; 07/01/2007 à 12h08.
Réponse avec citation
  #38  
Vieux 07/01/2007, 16h14
Avatar de Danton
Danton Danton est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Asgard, monde des Ases
Messages: 4 627
Par défaut

Le final est proche, après trois petites heures de jeux seulement... Le héros en question:




Je n'ai été en difficulté que deux fois (il m'a fallu boire quelques potions): contre les deux crochorreurs et contre l'Archonte de la Mort

L'a l'air malin, maintenant, le Prince des Voleurs . Pour Drugar, ce ne fut qu'une grande promenade de santé: on entre, on démolit tout et on passe à la suite
Heureusement pour lui d'ailleurs car il aurait bien plus de difficulté à déguerpir
Réponse avec citation
  #39  
Vieux 07/01/2007, 17h54
Avatar de Danton
Danton Danton est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Asgard, monde des Ases
Messages: 4 627
Par défaut

Je profite de l'occasion pour poster un screen de la fuite de la ville de Dogian... Je précise qu'on ne voit qu'une petite partie de mes nombreux poursuivants et que leur puissance va de moyen à impossible





On comprend mieux pourquoi nous avons subitement décidé de changer d'air
Réponse avec citation
  #40  
Vieux 07/01/2007, 18h10
Avatar de Geek lâcheur
Geek lâcheur Geek lâcheur est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: la tête dans les nuages, les pieds dans le vide.
Messages: 5 500
Par défaut

à Quand les embouteillages pour te courir après ?
__________________
compte sur travian : massassa Retraité de Travian =)
Croisade contre les fautes d'orthographes Retraité de l'orthographe :D

http://www.web-utopia.org
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 16h26.


Powered by vBulletin® Version 3.7.6
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #19 par l'association vBulletin francophone