Franconaute  

Précédent   Franconaute > Jeux de stratégie > Les jeux Star Wars

Notices

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 26/05/2007, 22h24
Avatar de Danton
Danton Danton est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Asgard, monde des Ases
Messages: 4 627
Par défaut Kalimsham

Les exploits de Kalimsham, héros et sauveur de l'Ancienne République


Mon nom est Kalimsham Doran, retenez ce nom car il sera un jour connu dans toute la galaxie . La guerre n’est-elle pas un excellent moyen d’atteindre la gloire universelle ? Tel n’était pourtant pas mon ambition. J’ai parcouru la galaxie des années entières, explorant, vendant, truandant , sans jamais me fixer et j’aurais continué ainsi des décennies encore, jusqu’à devenir aussi riche que les administrateurs Kuat de Kuat. Mais un élément imprévu est venu bouleverser mon avenir et, avec le mien ,celui de la galaxie toute entière : Dark Revan, le Seigneur Noir des Siths, est sorti de l’ombre et a défié l’Ancienne République toute entière . Ses légions ont déferlé, les Jedi ont reculé, encore et encore : un ordre de mort imposait de plus en plus sa loi sur la galaxie.


J’ai assisté aux atrocités des Siths, j’ai même été leur victime . Mais de cela je ne suis pas prêt à parler… Pas encore. Et j’ai compris que, sans moi, la galaxie était perdue . Mais n’était-il pas déjà trop tard ? Rien ne semblait pouvoir arrêter les Siths. Et là, miracle, une Jedi nommée Bastila, réussit l’impensable exploit : liquider le Seigneur Sith Dark Revan . Mais la marée noire ne repartit qu’avec plus de violence, plus de rage : elle est désormais menée par l’ancien apprenti de Dark Revan, le sombre Dark Malak. Sa fureur et sa soif de sang dépasserait de loin celle de son défunt maître. Et, sans aucun doute, il va chercher à se venger de la pure Bastila. La pauvrette a besoin d’un héros pour empêcher cela et je me sens tout désigné .


Et voilà pourquoi je me retrouve ici, sur l’Edar Spire, navire commandé par la Jedi Bastila… Et tombé dans une embuscade de la flotte Sith. C’est le soldat Trash qui vient me secouer et me sortir de mon profond sommeil : le navire est attaqué, il faut remplir notre devoir ! N’écoutant que mon courage, je fonce droit devant moi en beuglant .







Je devrais peut-être me montrer plus prudent… Les soldats Sith ne semblent pas effrayés par mes hurlements, ni mes charges folles à un contre cinq . La victoire est cependant mienne. Ah, un Jedi Obscur… « Excellent idée, Trash, attaquez ! Tenez bon, j’ai une idée géniale ! :ouvre l’ascenseur : Je suis là, ne vous en faites pas ! :court loin et vite, de plus en plus vite : Tenez bon ! :File vers la partie tribord et les capsules de sauvetage : Pauvre Trash… Mais quelle idée aussi de vouloir affronter un Jedi Sombre ! Il aurait du me suivre, d’ailleurs je n’ai cessé de l’appeler »


« Voyons, voyons, je suis certain de pouvoir pénétrer dans le système informatique de ce navire… Voilà… Les systèmes de sécurité sont bien protégés, mais j’ai du talent … Ah, voilà ! Hum, utile ses caméras de sécurité… Donc, une escouade de soldats Sith se trouve entre moi et les capsules de sauvetage… Je suis courageux, intrépide même, mais là c’est un peu beaucoup… Voyons voir ses systèmes de sécurité de plus près… Si j’arrivais à créer une surtension dans ce cable d’alimentation… Hi hi hi quelle bonne surprise pour les Siths… Pouf ! Et voilà….:langue: «


J’enjambe royalement, noblement les corps des Siths tombés sans que je me salisse les mains, je leur crache dessus au passage, et me moque d’eux « Fort et nombreux vous étiez, mais plus malin j’étais » puis me rappelle qu’il y a toujours un Jedi Sombre qui traîne dans le coin. Ce n’est pas le moment de s’éterniser ici, filons ! « Je file, j’ai dis, poussez-vous donc, soldat ! Vous dites ? Nous sommes les derniers survivants ? Bastila a fuit dans une caspsule de secours ? Eh bien, imitons là enfin ! Ne restez donc pas dans mes jambes ! Euh, gardez la porte le temps que j’active la capsule, on ne sait jamais que quelqu’un déboule, du genre Jedi Obscur … Mais non, ne paniquez pas enfin ! Vous êtes un soldat, non ? Partir avec moi ? Ah ? Bon, bon… »


Et voilà comment je quittai, discrètement et rapidement, l’Edar Spire, pulvérisé quelques minutes après ma fuite… Mon départ légitime pour retrouver Bastila et la protéger car tel était mon devoir, mon honneur !
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 27/05/2007, 11h58
Avatar de Krae
Krae Krae est déconnecté
Son excellence postissime
 
Date d'inscription: avril 2006
Localisation: Près de Bordeaux
Messages: 1 795
Par défaut

Sympa cet AAR , on veut la suite ( enfin moi je veux la suite )
C'est sur Kotor I ou sur Kotor II ? ( Je pencherai pour le II )
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 27/05/2007, 18h03
Avatar de Danton
Danton Danton est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Asgard, monde des Ases
Messages: 4 627
Par défaut

C'est Kotor 1


La suite


La capsule de sauvetage s’écrase sur Taris, planète sous la coupe des Siths et je perds connaissance… pendant deux jours . Fort heureusement, ce brave soldat de la République, Carth est son nom, est loyal et il me traîne à l’abris dans un appartement abandonné, le temps de retrouver mes esprits. Naturellement, cela n’est pas désintéressé : l’individu veut sauver Bastila et il a bien compris que, sans moi, il n’arriverait à rien .


Ensembles, nous commençons à fouiner partout et sommes rapidement mis au parfum : la ville haute, où nous nous trouvons, est bien patrouillée par les Siths et les non-humains n’y sont pas les bienvenus. La ville basse, elle, est déchirée par une guerre de gangs : les Vulkars noirs mènent une guerre sans merci aux Beks Cachés, tout cela sous le regard narquois de Davik Kay, le Seigneur du Crime de la planète. Et Bastila, semble t-il, a été capturée apr les sanguinaires Vulkars noirs. Un petit tour dans la ville basse s’impose, mais les Siths ne veulent rien entendre : pour passer, il faut être des leurs.


En pleine nuit, Garth et moi menons une redoutable embuscade qui a raison de la patrouille Sith visée : les occupants mettront cela sur le compte de la résistance Tarienne. Les armures des soldats Sith sont enfilées et nous permettent de passer dans la ville basse avec le salut des gardes Sith .


Je ne vais pas la garder longtemps cette armure…







Dans la ville basse, les Vulkars noirs m’attaquent en vue ( j’ai pourtant enlevé mon armure Sith) : tant pis pour eux, je pars m’allier aux Beks Cachés . Leur chef se montre relativement digne de confiance et me donne de précieuses informations : Bastila, capturée par les Vulkars Noirs, sera le premier prix de la course annuelle des Fonceurs. Pour avoir un espoir de remporter celle-ci, il faudrait aller dérober l’accélérateur de Fonceur bien gardé dans la base secrète des Vulkars. « Ecoute, coco, je sais bien que je suis héroïque, mais si tu comptes sur moi pour prendre d’assaut la base des Vulkars Noirs, tu te fourres les doigts dans l’œil. Je ne suis pas un Jedi ». Le chef des Beks se rend à la justesse de mes arguments et me révèle alors l’existence d’une entrée discrète dans la base des Vulkars, inconnues de ces bandits… Mais aussi des Beks. Seule Mission Vao la connaît et cette charmante personne vit dans la cité souterraine… Encore plus sinistre que la ville basse, les Rakghouls y sont les maîtres et leur poison est mortel .


Retour dans la ville haute et plus précisément au centre médical : oui, un sérum existe contre le poison de ces monstres, mais il a été découvert il y a peu par les laboratoires de la Nouvelle République et les Siths s’en sont emparés lors de leur invasion de Taris. Comme je n’ai pas l’intention de prendre d’assaut la base militaire Sith , il ne reste qu’une solution, habilement conseillée par le Docteur Zelka : attaquer une des rares patrouilles Sith qui s’aventure dans la cité souterraine, une provision de sérum avec elle. Naturellement, il serait préférable de tomber sur ces Siths AVANT de croiser les Rakghouls…


Ce n’est pas sans risque et l’idée de tomber, empoisonné, dans cette sordide cité souterraine, me déplait souverainement . Je passe alors mes nerfs sur quelques chasseurs de prime dont le tort principal était de se trouver sur mon chemin .







Cela détend, mais pas assez. Un petit tour à la Cantina me fera du bien : là, je défie leur champion au Pazaak, sympathique jeu de carte qui me permet d’empocher quelques crédits supplémentaires. C’est amusant, mais les gains sont trop limités. « Il faudrait peut-être songer à Bastila » me souffle Carth, mais tout cela me semble déjà si loin : l’appât du gain me pousse à aller trouver la grosse limace du coin. Là où traînent les Hutts, il y a des crédits, c’est bien connu .







La limace me propose une méthode encore plus excitante de gagner des fortunes : défier ses champions dans l’arène ! Pourquoi pas ?







Finalement, j’arrive au dernier obstacle : Twitch le fou, le champion incontesté de l’arène. Carth s’impatiente de plus en plus, mais je finis par le calmer : nous avons besoin de crédits pour nous équiper convenablement avant notre passage dans la dangereuse cité souterraine. De plus, je ne peux pas décevoir mes admirateurs : la foule arrive de partout pour assister au duel. La gloire m’attend, que peux un Twitch contre moi ?







Le bestiau est battu, grâce en soit rendu à mes nombreux medipaks qui m’ont permis de récupérer en plein combat . Je deviens le nouveau de l’arène de Taris, ce qui attire l’attention du légendaire Bendak Starkiller. L’heure est venue de s’éclipser, je reviendrai plus tard achever ce gros balourd .


Carth est satisfait, nous retournons dans la ville basse mais là, une force puissante m’attire dans la Cantina du secteur, et non dans la cité souterraine : Kalimsham ne saurait se contenter d’être le Champion des Arènes. Les heures s’écoulent, je ne quitte plus mon jeux de Pazaak. Carth, exaspéré, finit par me sortir de force de mon siège en hurlant « Et Batista, tu y penses encore ? »
« Qui cela ? »
"… "
Le bougre ne sait pas s’amuser, voilà tout . Finalement, je daigne abandonner mes parties de Pazaak, surtout que l’interruption forcée m’a fait réaliser que j’étais à zéro crédit gagnés… ( les gains ont été contrebalancés par les pertes ). Je ne perds cependant pas espoir de dérider un peu ce sinistre soldat et je l’entraîne avec moi regarder les lascives danseuses Twilek .


L’une d’elle me plait tout particulièrement et je l’aborde hardiment : une folle nuit avec un futur héros galactique devrait lui plaire . Ben non, tout ce qu’elle désire, c’est être engagée par les Artistes Etoilés et leur manager est justement là… Mais il lui faudrait un partenaire. Je me propose naturellement et me voilà dansant et virevoltant sur la scène de la Cantina, me rapprochant toujours plus du corps superbe et délicieux de Lyn Sekla, ma délicieuse et future conquête T’wilek . Et c’est gagné, grâce à ma remarquable prestation, elle est engagée ! Alors qu’elle se jette à mon cou et que j’allais lui proposer d’autres festivités, on me tire violemment en arrière .


(Calimsham) « Aaargl… Qui ose ? »

(Carth, hurlant) « Et Batista, tu y penses encore ? »

(Calimsham) « Qui cela ? Ah oui, Brasilla… Si, si j’y pense, je ne fais que cela en fait »

(Carth) « En te trémoussant dans le music-hall le plus sinistre de la ville basse ? »

(Calimsham) « Jaloux . Regarde moi plutôt cette beauté et…Lyn ? Lyn ? Ah ben, bravo, à cause de toi, elle est partie ! «

(Carth) « Tant mieux, tu pourras peut-être enfin penser à notre mission dans ce cas! »

(Calimsham) « Tu as raison ! Je me demande si Batista est bien roulée et… »

(Carth) « Pardon ? Batista est une Jedi et le seul espoir de la Nouvelle République, grâce à sa capacité unique de méditation de combat ! »

(Calimsham) « Bon, bon, on va la sauver, ta Brésilienne. Mais nous aurons besoin d’être bien équipé avant de pénétrer dans la sinistre cité souterraine… Et pour cela, il nous faut des crédits, beaucoup de crédits ! »

(Carth) « Les crédits gagnés dans l’arène devraient amplement suffire… »

(Calimsham) « Euh… En fait… J’ai dépensé plus de la moitié pour acheter des cartes… Euh… Spéciales … Pour le Pazaak »

(Carth) « … »

(Calimsham) « MAIS ! Pas de panique, j’ai une idée géniale pour nous renflouer. Vois-tu, j’ai entendu parler d’une grosse limace qui traînerait dans le coin et qui aurait trop de crédits »

(Carth) « Ajuur ? Le patron de l’arène ? »

(Calimsham) « Non, non, surtout pas lui, il va encore me demander quand je défie pour un duel à mort le redoutable et légendaire Bendak Starkiller … Je pensais plutôt à Zax »

(Carth) « Zax ? Il est à la solde de Davik, le Seigneur du Crime de la planète ! »

(Calimsham) « Justement ! Il a certainement des crédits en trop ce coco là ! Allons y ! De l’enthousiasme ! »




A suivre…

Dernière modification par Danton ; 27/05/2007 à 18h11.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 27/05/2007, 21h25
Avatar de GA_Thrawn
GA_Thrawn GA_Thrawn est déconnecté
La loi au fond de la Deûle
 
Date d'inscription: mai 2006
Localisation: Chez Régis
Messages: 4 584
Par défaut

Super un AAR Kotor ca me rappelle de bons souvenirs ca!!
Quelle voie choisira tu jeune padawan?
Prend garde au coté obscur de la force...

Moi aussi j'aimais bien le jeu de carte.
__________________
And so he spoke, and so he spoke,
that lord of Castamere,
But now the rains weep o'er his hall,
with no one there to hear.

"Si le droit est avec nous, qui sera contre nous?"

Citation:
Envoyé par DarthMath
[14-01, 18:22] : Yann !! Avec sa noix de coco dans le cul !!
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 31/05/2007, 21h26
Avatar de Danton
Danton Danton est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Asgard, monde des Ases
Messages: 4 627
Par défaut

Vaillamment, je m’approche de Zax, la limace officiellement au service de Davik, le Seigneur du crime de Taris.







La limace offre plusieurs primes, dont une pour la tête du légendaire Bendak Starkiller, mais ce coco là devra attendre ( non ce n’est pas de la peur , mais je le laisse paniquer, il finira par commettre une erreur et se livrera spontanément à moi ). La cible la plus facile à trouver est Dia : son appartement est renseigné sur ma carte ( comme c’est pratique ). Je démolis sa porte sécurisée à coups de blaster et entre d’un pas assuré : « Dia ? Houhou ? L’heure est venue de payer… » ( : gros dur impitoyable : ). « Ah, vous voilà… Mais … Une adorable danseuse Twi’Lek »

(Dia) « Je savais que cela finira ainsi … Tout cela parce que j’ai voulu empêcher ce porc de me violer… En plus, j’ai juste agité ma vibro-lame sous son nez, rien de plus… Mais tant qu’à être liquidée, je suis contente que ce soit des mains d’un aussi superbe athlète »

(Kalimsham, rentrant précipitamment son blaster) « Mais pas du tout enfin, je ne suis pas un tueur ! Je suis un artiste en fait, un romantique… Et j'adore les danseuses… les danses Twi’lik je veux dire »

(Dia) « Oooooooooh, c’est vrai ? Je suis si heureuse… Mais ma porte ? »

(Kalimsham, repoussant du pied les débris de la porte en question ) « Oh, cela, non non ce n’est rien, j’ai juste…euh… éternué un peu fort… Mais mon domestique va réparer (allez, Carth, au boulot )… Eloignons-nous un peu pour discuter calmement… C’est votre chambre là bas ? »


Trois heures plus tard, je me retrouve à la Cantina et persuade le gros malotru qui a maltraité ma douce Twi’Lek d’annuler son offre de prime… Coût de l’opération : 200 crédits .


(Carth, acide) « Je pensais que l’idée était de gagner des crédits, pas d’en dépenser encore plus »

(Calimsham) « Je t’ai sonné, toi ? »


Le bougre a cependant raison, ce n’est pas ainsi que je trouverai les crédits pour m’équiper afin de lancer une expédition dans la cité souterraine, infestée de Rakgoules, des mutants qui contaminent les autres d’une simple morsure . La cible suivante est Seten, une assassine recherchée par le gouvernement légal de Taris. Cette fois, je ne suis pasaccueillis avec des larmes et un sourire triste, mais des vantardises ( « Je suis la meilleure assassine de la planète »), des menaces ( « Et tu es ma prochaine victime ») et des tirs de blaster .







Pas à hésiter, je l’envois rejoindre ses ancêtres plus tôt que prévu et fonce chez Zax :

(Calimsham, ulcéré) « Keuaaaa ? C’est tout ? Mais c’est du vol, un scandale ! »

( la limace) « C’est bien assez, humain, n’insiste pas plus, sinon… »

(Calimsham) « On en reparlera «


Je trouve ensuite Matrik et, rien que pour faire enrager la limace, je l’aide à mettre en scène sa fausse mort puis retourne voir Zax.


(Calimsham) « Pulvérisé, comme vous le savez… Par ici les crédits »


Zax se laisse duper : je jubile, je jubile . Tel est pris qui croyait prendre, la limace vient de me payer pour un boulot non accomplis. Naturellement, il serait préférable qu’il n’apprenne jamais la vérité .


Bon, tant pis pour les crédits, je fonce dans la cité souterraine : les rakgoules n’auront qu’à s’écarter . Je tombe sur un village de bannis, des malheureux qui vivent là depuis des générations et n’ont jamais vu le beau soleil de Taris et sur Mission Vao, la coquine qui connaît le moyen d’entrer discrètement dans la base des Vulkars noirs… Et c’est une Twi’lek .


Pour ses beaux yeux, je m’aventure dans les sombres égoûts, à la recherche de Zaalbar, son compagnon Wookie ( ce sont juste des amis ), enlevé par des esclavagistes Gamoréens. Les rakgoules sont fidèles au rendez-vous







Une patrouille Sith me donne spontanément du sérum pour contrer la mutation ( quelques tirs de blaster les ont rendu plus généreux… Et qui ne dit mot consent ) : la limace Zax offrait un bon prix pour le sérum, mais je préfère le donner au centre médical de la planète. Ainsi, tout le monde ne profitera, même les plus humbles, et, bien plus important, la limace a perdu une occasion de s’enrichir vilement : Zax est furieux, je jubile, je jubile . Mais cela ne fait pas mon affaire point de vue crédits . Je fournis même gratuitement du sérum aux bannis et leur offre la terre promise ( une base autosuffisante avec de nombreux droïdes pour les aider).


Au passage, je libère Zaalbar, après un combat particulièrement farouche contre les esclavagistes Gamoréens : eux, il a fallu les « convaincre » à coups de grenades à fragmentation . J’offre le même menu au gros Rancor qui gardait la base plus si secrète des Vulkars noirs, tout en remerciant au passage l’équipe des Beks Cachés qui m’a précédé et qui a pu m’avertir, de façon posthume, du danger représenté par le Rancor et du moyen pour passer outre (entre parenthèse, cela montre aussi que le chef des Beks m’a mentis : Mission Vao n’était pas la seule à connaître le moyen de pénétrer clandestinement dans la base secrète).


Je me faufile à coups de vibro-lame dans la base secrète des Vulkars Noirs et utilise là ma meilleure arme : mon redoutable génie . Je passe outre les systèmes de sécurité informatique et m’introduit dans le système central…


Kalimsham devant un terminal informatique, un désastre assuré pour les Vulkars Noirs ( compétences informatiques poussées au maximum )








Je désactive les meurtrières tourelles lasers qui bloquaient l’accès vers le sous-sol, ouvre toutes les portes blindées de la base et provoque une surtension d’un cable d’alimentation dans les baraquements principaux, ce qui provoque des ravages chez les gardes Vulkars . Au passage, je pille l’armurerie et les magasins du gang.


Enfin, l’accélérateur de fonceur est trouvé, mais il est bien gardé par Kandon Ark, le bras droit de Brejik, et ses nombreux gardes du corps. Impressionné par mes talents redoutables et variés, Ark me propose de rallier les Vulkars Noirs !


(Kalimsham, s’inclinant et ôtant élégamment son chapeau) « C’est avec grand plaisir que je note cette proposition et pour montrer ma fidélité totale envers vous, chef Ark, voici mes armes… BOUM… BOUM… Oh, désolé, ces grenades à fragmentation m’ont échappées des mains ». L’accélérateur récupéré, je file… A peine ralentis par Max, le droïde gardien des Vulkars noirs ( tout le groupe a bien failli succomber : je ne sais pas ce qu’il maniait comme arme, mais c’était redoutablement efficace… Voyez ce qu’il a fait de moi )



Réponse avec citation
  #6  
Vieux 09/06/2007, 15h45
Avatar de Danton
Danton Danton est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Asgard, monde des Ases
Messages: 4 627
Par défaut

Retour chez les Beks cachés, qui m’offrent de les représenter dans la course des Fonceurs : le pilote risque sa vie, ce n’est pas désintéressé, mais il me faut libérer Batista. De plus, ma Gloire se renforcera plus encore . Je n’ai jamais piloté de Fonceur, mais aux hommes bien nés la valeur n’attend pas ! L’accélérateur va en outre me donner un petit coup de pouce . Et c’est partis ! Les moteurs au maximum, je fonce sur la piste, acclamé par la foule en délire.







Résultat : dernier ou presque .


(Carth) « Bravo… Bon, il va falloir trouver autre chose pour libérer Batista »

(Calimsham) « C’était juste une simple reconnaissance de la piste d’abord . Maintenant, je vais te montrer ce que le meilleur pilote de la galaxie est capable de faire. A moi les T’Wilek folles d’admiration ! Euh… Je voulais dire, naturellement, ‘ Batista bientôt libérée’. Voilà, voilà »


Je repars sur la piste et, cette fois, utilise au mieux les accélérateurs disposés sur celle-ci, évite les obstacles, pousse toujours plus les moteurs, et c’est le délire lors de mon arrivée : le record est pulvérisé, je suis le vainqueur ! Champagne et T’Wileks nues ! Le triomphe est de courte durée… Le pilote des Vulkars noirs bat mon record… Je suis certain qu’il a triché… Il a un accélérateur interdit je dirais ! Tant pis, je repars pour un tour et, cette fois, mon temps frise l’exploit absolu : la foule envahit la piste et me porte en triomphe. C’est le délire ! Mais voilà que Brejick, le chef des Vulkars Noirs surgit :

(Brejick) « Tricherie honteuse ! Ce scélérat a utilisé un accélérateur ! Je retire Batista du prix »

(Calimsham) « Mauvais perdant. M’accuser de tricherie, moaaaa, mais c’est honteux . La mort sera ton châtiment »


De partout, des Vulkars Noirs surgissent et un farouche combat commence, avec une aide inespérée : Batista brise ses chaînes, tord les barreaux de sa cage et surgit à mes côtés . On ne garde pas si facilement une Jedi prisonnière. La Brésilienne est enfin libérée, mais Taris est toujours sous le blocus de la flotte Sith et la Jedi n’a aucune idée pour passer outre. Voilà qui est frustrant. Je décide d’aller passer mes nerfs sur Bendak Starkiller : cela fait trop longtemps que ce coco attend son heure. Etre champion de la course des Fonceurs ne me suffit pas : il me faut aussi devenir le Champion de l’Arène .


Bendak Starkilller est une grosse brute qui a tué des centaines de combattants dans l’arène : je lui offre un plantureux repas à base de grenades . Le bougre ne semble pas apprécier, pourtant je varie les plats pour lui être agréable : grenade à fragmentation, plasma, toxique etc etc, toute la gamme y passe et au final, pour avoir trop mangé, Bendak nous fait d’abord une indigestion monstre puis explose purement et simplement, on retrouve des débris de son corps des centaines de mètre à la ronde . Voilà ce qui arrive quand on mange trop, je n’y suis pour rien moi, il n’avait qu’à cesser de se goinfrer. J’empoche les ducats pour ce triomphe, plus ceux de la prime offerte sur la tête de Bendak et retourne dans mes appartements quelques T’Wileks collées à moi .


Des coups sourds frappés à ma porte me sortent brutalement de mon doux sommeil : quel est l’insolent qui ose ainsi venir me déranger, moi et mes T’Wileks ? Canderous Ordo, guerrier Mandalorien et bras droit de Davik Kang le Seigneur du Crime de Taris. Le bougre veut lui aussi quitter la planète et me propose le deal suivant : je fournis les codes de lancement qui nous permettront de passer la flotte Sith sans être atomisés, lui s’occupe du navire.


Pour obtenir ces codes, il me faut pénétrer dans la base militaire des Siths et même mon vaste génie informatique ne suffit pas pour percer leur système de sécurité très sophistiqué . Tant pis, je décide de recruter un droïde ultra perfectionné… Prix : 2000 crédits. Me voilà à nouveau ruiné, décidemment les crédits semblent me fuir.


Mon nouvel assistant, cher payé






Je pénètre enfin, discrètement, dans la base Sith et me précipite vers le premier terminal venu : mon génie informatique fait une nouvelle fois merveille. Je désactive notamment les boucliers lourd d’un terrible droïde d’assaut qui gardait l’accès à l’étage supérieur…







A l’étage, le Gouverneur Sith garde jalousement les codes de lancement que je suis venu chercher… Et c’est un Jedi Obscur ! Batista sert enfin à quelque chose et lui donne une bonne correction, avec mon aide naturellement .







Bon, je vais enfin pouvoir partir… Mais est ce que je le veux vraiment ? Ne suis-je pas la gloire nationale ici ? Ah mais, on raconte que Dark Malak va anéantir toute la planète… Tout bien réfléchi, je n’ai plus rien à faire ici.


Mais voilà, Canderous Ordo s’est un peu avancé : il n’a pas de navire. Par contre, Davik Kang en a un, et un beau : l’Hebon Hawk. Le Seigneur du Crime est ravis de voir un héros comme moi, champion de l’Arène et de la course des Fonceurs, rejoindre sa bande de criminel. Impressionné par mes nombreux exploits, il me laisse même libre accès à son harem de T’Wileks . Et une fois encore, c’est Canderous qui vient me tirer hors de ces doux bras : cela commence à devenir une habitude .


Le plan du Mandalorien est très simple : on liquide tout le monde pour atteindre le navire . Mais avant cela, il faut trouver comment désactiver la barrière de sécurité de l’Hebon Hawk. Un combat particulièrement difficile contre deus droïdes de torture nous offre finalement sur un plateau le pilote personnel, et torturé, de Davik Kang.







Eperdu de reconnaissance, le bougre nous fournit les codes d’accès et nous filons. Un imprévu vient alors bouleverser notre plan habile : les Siths ont commencé le bombardement, ils veulent raser la planète, complètement, dans le seul but d’éliminer Batista. C’est là qu’on réalise que la Jedi n’est vraiment pas n’importe qui .


Résultat, j’arrive au navire en même temps que Davik Kang et son garde du corps… Il faut les éliminer puis,enfin, filer. Mais l’Hebon Hawk est pris pour cible par des chasseurs Sith. Pendant que Batista entre des coordonnées dans l’ordinateur de navigation pour entrer dans l’hyperespace, je fais tonner le feu : les tourelles du navire crachent la mort et je pulvérise les chasseurs Siths. Un de leur navire amiral, intrigué, se rapproche alors et pointe ses canons lourds vers moi… Et pouf, nous disparaissons dans l’hyperespace . Mais nous nous reverrons, maudits Sith !



A suivre…
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 05/03/2009, 12h32
Avatar de Cerbère
Cerbère Cerbère est déconnecté
Jeune apprenti
 
Date d'inscription: février 2009
Messages: 158
Par défaut

Tu as jamais fini cette partie?
C'est bien dommage (en tant que fan inconditionnel), même si je connais l'histoire, ayant fini le jeu 5 fois
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 05/03/2009, 17h11
Avatar de Danton
Danton Danton est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Asgard, monde des Ases
Messages: 4 627
Par défaut

J'étais à l'académie Jedi puis j'ai tout perdu

J'ai voulu recommencer jadis, mais j'ai des soucis graphiques, je ne comprends pas pourquoi, pourtant rien n'a changé sur mon pc.

De mémoire, j'avais pris un premier niveau de jedi, mais je ne me souviens même plus de mon choix

J'y retournerai un jour, c'était plaisant, mais quand?

Par contre, je doute le terminer 5 fois, cela doit être répétitif à la longue, même si je me doute qu'il y a toujours plusieurs façons d'avancer : Kalimsham avait ses méthodes, bien particulières

C'est que je dois essayer tous ces pouvoirs de jedi
__________________
La vie mouvementée d'Alicia Valdanan, voleuse peu farouche : http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=6408

Les exploits d'Artemis de Kosigan, Prince des Voleurs : http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=5153

L'épopée d'Hallistra Montargent : http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=5541

Venise, son histoire, ses complots : http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=3871

Kalimsham, héros de l'Ancienne République : http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=5826

Les trois prises de la Vienne Marseillaise en moins de 30 ans par les Janissaires Dantonien http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=3353

Un AAR World In Flames
http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=7392
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 15/02/2010, 19h12
Avatar de lemarseillais
lemarseillais lemarseillais est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: mai 2006
Messages: 4 344
Par défaut

Pffff ça ose donner des leçons aux autres mais ça ne finit même pas ses aars
__________________
VIVE LA FRANCE !!!
VIVE L'OM !!!
VIVE LE ROI DES rois !!!

Vous voulez vraiment savoir qui est Danton ? Alors cliquez ici (surtout montez le volume avant )
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 16/02/2010, 17h24
Avatar de Danton
Danton Danton est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Asgard, monde des Ases
Messages: 4 627
Par défaut

Tu as terminé de graver sur le marbre cet aar?


Alors passe aux autres et dépêche toi un peu, il ne reste plus beaucoup de temps

Les générations futures comptent sur toi, elles auront besoin de ma sagesse
__________________
La vie mouvementée d'Alicia Valdanan, voleuse peu farouche : http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=6408

Les exploits d'Artemis de Kosigan, Prince des Voleurs : http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=5153

L'épopée d'Hallistra Montargent : http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=5541

Venise, son histoire, ses complots : http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=3871

Kalimsham, héros de l'Ancienne République : http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=5826

Les trois prises de la Vienne Marseillaise en moins de 30 ans par les Janissaires Dantonien http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=3353

Un AAR World In Flames
http://www.franconaute.org/forum/showthread.php?t=7392
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 21h41.


Powered by vBulletin® Version 3.7.6
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #19 par l'association vBulletin francophone