Franconaute  

Précédent   Franconaute > Discussion générale > Jeux > Courtisans

Notices

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 20/12/2010, 22h23
Avatar de curTis newTon
curTis newTon curTis newTon est déconnecté
Perceval le Gaulois
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Belgonaute (toudis)
Messages: 1 905
Par défaut Règles complètes

Comme le signale Thrawn, les règles du jeu sont disponibles en cliquant ici : http://web.archive.org/web/1998-re_/...courtisans.htm

Mais comme elles sont un peu fouillis (et parfois ambiguës), je mets les règles complètes dans ce post. C'est long, mais rassurez-vous ... c'est pour que chaque joueur voie bien dès le début du jeu les possibilités qu'il a, et aussi pour éviter les ambiguïtés, et les "rattrapage de règles pour combler un vide" a posteriori, qui ne sont jamais vraiment objectifs.

Règles de Courtisans

Etiquette : chaque joueur se choisit un nom et le sexe de son personnage (Monsieur de Malveyance, Madame de la Vilenie,…). Dans leurs interventions, les joueurs doivent respecter les règles de la bienséance , notamment en citant les joueurs par leurs titres de noblesse adéquats (quand ils en auront acquis). Les contrevenants sont punis d’un rappel à l’ordre ou d’une amende (1000 livres), par le MJ, en cas de manquement.

Partis : le MJ détermine aléatoirement au début du jeu le parti que soutient chaque joueur (anglais, hollandais ou espagnol). Utilité : certaines cartes qui pénalisent un joueur pénalisent également les membres du même parti que lui. Un joueur du même parti que la nationalité de la Reine obtient un bonus de +2 à sa cote auprès de la Reine.

Préparation : le MJ « distribue » 6 « cartes » aux joueurs (il leur adresse les numéros de 6 cartes reprises dans la liste (disponible ici))

Ces cartes représentent des actions ou opportunités, à jouer au tour de jeu du joueur.

Important : que les effets en soient positifs ou négatifs, elles peuvent être jouées sur n’importe quel personnage (soi-même, un autre personnage, le Roi, la Reine, la Régente (s’il y en a une)). Autrement dit, on peut intervenir auprès du Roi pour donner un titre de noblesse à un autre joueur, ou tenter de faire suicider son propre personnage par le poison, un accident de chasse, etc. On peut également tenter de faire disparaître le Roi ou la Reine (mais pas varier leur cote, puisque ces derniers n’en ont pas)

Certaines cartes sont soumises à des restrictions. Ces restrictions sont indiquées entre parenthèses, entre le numéro et le nom de la carte.

- Versailles, Chasse ou Guerre : indique que la carte ne peut être jouée que si la Cour se trouve à Versailles, à la Chasse ou à la Guerre. Si une carte ne porte pas de mention de lieu, elle peut être jouée indépendamment du lieu où se trouve la Cour. (La localisation à Versailles ou à la Chasse est décidée par le Chambellan pour tout le tour du jeu. Elle peut être modifiée par certaines cartes, ou par le joueur qui a la charge de Maître de la Chasse à son tour. La Cour se déplace à la Guerre tant qu’une guerre est en cours, et ne rentre à Versailles qu’une fois le conflit fini (par une carte La guerre est gagnée/perdue)
- Homme, Femme : indique que la carte ne peut être jouée que sur un personnage masculin, ou féminin (pas « par un personnage homme ou femme », mais bien « sur un personnage homme ou femme »)
- Favorite / Amant de la Reine : ne peut être jouée que sur un personnage qui est dvenu la Favorite du Roi ou l’Amant de la Reine
- Homme avec cote Roi minimum 5 / Homme titré / Femme ayant tenté un empoisonnement : conditions doubles : il faut que le personnage sur qui la carte est jouée soit à la fois un homme, et que sa cote auprès du Roi soit de 5 ou plus / que ce soit un homme et qu’il possède un titre de noblesse / que ce soit une femme, et que le joueur ait joué une carte Poison précédemment, etc
- « ne peut être joué que par une femme » : il faut que le joueur qui joue la carte ait un personnage féminin
- D10 : les effets de la carte dépendent du résultat d’un tirage au dé (effectué par le MJ)
- REQUETE : pour que la carte produise son effet, il faut un « test » auprès du Roi ou de la Reine. C’est le joueur qui décide qui, du Roi ou de la Reine, il sollicite (logiquement suivant sa cote respective auprès des souverains)
o S’il adresse sa requête au Roi, le MJ lance 1D10. Si le résultat du dé est supérieur à la cote du joueur, la requête est refusée : la cote du joueur diminue de 1 point et la carte va dans « la Maison du Roi », une pioche à part dans laquelle les joueurs peuvent choisir une des cartes disponibles, à leur tour de jeu, pour l’intégrer à leurs propres cartes (et donc, l’utiliser ensuite pour adresser leur propre requête au Roi). Seule la carte Lettre de cachet est réintégrée dans le jeu du joueur en cas de refus.

Si le résultat du dé est inférieur ou égal, la requête est acceptée : le joueur sur qui la carte est jouée reçoit un titre de noblesse / une charge / une pension ou a réussi à envoyer sa « victime » à la Bastille (s’il s’agit de la carte Lettre de cachet)

o S’il adresse sa requête à la Reine, le MJ lance 2 D10. Si le joueur échoue au premier, la cote du joueur auprès de la Reine diminue de 1 point, et sa carte va à la Maison du Roi. Si le premier jet est un succès, mais le second un échec, la cote du joueur auprès du Roi diminue de 1 point, et sa carte va à la Maison du Roi. Si les 2 jets sont des succès, la requête est accordée.

Ordre des actions : le MJ détermine en début de partie l’ordre initial des joueurs

Transmettre les actions : chaque joueur a un délai de 2 jours maximum pour transmettre (par MP) ses actions au MJ. (2 jours après que les actions du joueur précédent aient été publiées sur le forum). Si aucune action n’a été transmise au MJ, les 2 actions seront une « pioche » automatique (le MJ attribue aléatoirement au joueur 2 nouvelles cartes de la pioche générale – pas de la Maison du Roi).

Le Chambellan : fonction détenue par le premier joueur en début du jeu, passe ensuite au 2ème joueur une fois que tout le monde a joué. Avantage de la fonction : décide avant de jouer si la Cour se trouve à Versailles ou à la Chasse + joue encore une fois après tout le monde (exemple d’un tour : Joueur A Chambellan, Joueur B, Joueur C, Joueur D, Joueur A Chambellan ; tour suivant : Joueur B Chambellan, Joueur C, Joueur D, Joueur A, Joueur B Chambellan ; etc)

Actions possibles à son tour : 2 actions (peuvent être différentes ou identiques) parmi :

- Piocher 1 carte de la pioche générale (le MJ attribue aléatoirement une nouvelle carte)
- Piocher 1 carte au choix dans celles disponibles à la Maison du Roi (titres, charges, pensions qui n’ont pas été attribués à la suite d’une requête ratée, ou vacantes à la suite de la mort / de l’exil / de l’embastillement d’un personnage)
- Jouer 1 carte sur soi-même, sur un autre joueur, sur le Roi, la Reine, la Régente
- Donner 1 ou 2 de ses cartes à un autre joueur
- Demander au Roi l’autorisation de se marier avec un autre personnage
- Demander au Roi la charge (pas un titre de noblesse, ni le maréchalat) détenue par un autre courtisan
- Proposer au Roi de se remarier avec une princesse étrangère (anglaise, hollandaise ou espagnole) (uniquement si le Roi est veuf)
- Demander au Roi de faire revenir de la Bastille un courtisan qui y est emprisonné
- Demander au Roi ou à la Reine de faire revenir d’exil un courtisan exilé
- S’adresser au Roi ou à la Reine pour faire diminuer ou augmenter la cote d’un autre personnage auprès du souverain en question

(Ces 6 dernières actions nécessitent un jet de dé auprès du Roi (ou de la Reine quand c’est le cas) pour être réalisées ; même système que pour les requêtes, sauf qu’il ne faut pas de carte. En cas de refus, la cote du personnage qui a demandé l’audience diminue de 1 point)

Fin du tour d’un joueur :
- une fois que le joueur a transmis ses deux actions, il peut encore décider le pouvoir de sa charge (s’il en détient une) (par exemple, le joueur qui a la charge de « Maître de la Chasse » peut décider du changement de localisation de la Cour, à la fin de son tour, s’il le souhaite)
- le MJ calcule les revenus du joueur pour ce tour (sur base des titres, charges, pensions, qu’il détient (et que son conjoint détient, s’il est marié) effectivement à la fin de son tour) et les additionne à ses revenus des tours précédents. Important : si le joueur, grâce à une audience réussie, est parvenu à se faire transmettre une charge détenue par un joueur ayant joué avant lui, il ne touchera pas de revenus pour cette charge à ce tour (les revenus de cette charge ayant déjà été payés au tour du joueur en question – le Roi ne paie pas deux fois)
- et enfin, s’il a plus de 10 cartes, indiquer au MJ desquelles il se défausse

Les situations en cours de jeu :

RAGOTS/LOUANGES : un courtisan peut demander une audience au Roi ou à la Reine (1 action, jet de dé (1 seul, même pour la Reine)). Si l’audience est acceptée, il peut :
- dire du mal d’un autre courtisan pour faire diminuer sa cote, en lançant 1D10 :
o de 1 à 5 : la cote du courtisan visé diminue de 1 auprès du souverain concerné
o de 6 à 10 : la cote du courtisan visé diminue de 2 auprès du souverain concerné
o en plus de ce chiffre, 1 point de cote supplémentaire est perdu si le courtisan qui dit du mal a lui-même une cote de 8,9 ou 10 auprès du souverain concerné. Le courtisan visé peut donc perdre de 1 à 3 points de cote.
- dire du bien d’un autre courtisan pour faire augmenter sa cote
o même système (sauf que, bien entendu, la cote du courtisan visé augmente)
Précision : si on intervient auprès de la Reine, on ne peut faire diminuer/augmenter la cote du courtisan visé qu’auprès de la Reine. Idem pour le Roi.


MARIAGES : on peut se marier avec un autre personnage, en adressant sa demande au Roi (1 action, jet de dé pour savoir si le Roi accepte). Le futur conjoint ne peut pas refuser. L’épouse prend le nom et porte le(s) titre(s) de son mari. Le couple met ses revenus en communs et chacun en touche la moitié. (ex : le Roi accepte la demande de Mme de la Vilenie (par ailleurs titulaire d’une pension de 2000 livres) d’épouser le Duc de la Fourberye (par ailleurs gouverneur de Normandie, et dont les revenus sont de 12 000 livres). Mme de la Vilenie doit maintenant être désignée sous le nom de Mme la Duchesse de la Fourberye, et touche à son tour (12 000 + 2000)/2 = 7000 livres de revenus, comme son mari désormais.)
Il n’y a pas de divorce. Seule la disparition d’un des époux met fin au mariage.
Si l’épouse meurt, le mari n’hérite rien (mais revient à sa situation initiale, et re-touche ses revenus initiaux). Si le mari meurt, l’épouse récupère ses titres (pas ses charges ni ses pensions) et les revenus qui en découlent.
Si un des époux est embastillé, ses revenus sont bloqués ; l’époux non-embastillé touche l’intégralité de ses propres revenus.


MARIAGE DU ROI : si la Reine meurt, le Roi reste veuf, tant qu’un courtisan ne lui propose pas d’épouser une princesse étrangère (anglaise, hollandaise ou espagnole, au choix du joueur). Si la proposition est acceptée (1 action, test au dé), la nouvelle Reine arrive immédiatement (le MJ tire à nouveau un dé pour déterminer la cote de chacun des courtisans auprès de la Reine ; bonus de +2 aux courtisans du même parti que la Reine). Le mariage du Roi avec une princesse étrangère est impossible s’il s’est marié avec la Favorite à la suite de la carte Mariage secret.


EXIL : un personnage peut être condamné à l’exil par effet d’une carte. Tout ce qui nécessite une présence à Versailles lui est inaccessible :
- il n’a plus de cote auprès du Roi et de la Reine (ne peut donc plus faire de requêtes ou d’audience)
- ses charges lui sont retirées (vont à la Maison du Roi) ; n’est plus Favorite ou Amant de la Reine (cartes défaussées)
- il conserve ses titres (+ le maréchalat) et les revenus qui vont avec
- les actions qu’il peut faire : tirer une carte de la pioche générale / donner 1 ou 2 cartes à un autre joueur / jouer une carte (sauf celles portant la condition REQUETE)
- il ne peut pas se marier
- Fin de l’exil : carte Gloire aux colonies (jouée par lui-même, ou sur lui par un autre joueur) / audience réussie d’un autre joueur auprès du Roi ou de la Reine pour le faire revenir / deux nouveaux souverains / mort de son propre personnage (par une carte jouée sur lui-même, ou jouée à son encontre par un autre personnage)


BASTILLE : un personnage peut être embastillé par effet d’une carte, notamment de la Lettre de cachet (si le courtisan ‘victime’ a une cote de 0, -1 ou -2 auprès du Roi, et si le courtisan qui joue la carte réussit sa requête auprès du Roi ou de la Reine). La charge de Chancelier peut envoyer directement à la Bastille, sans requête, le joueur qui a une cote de 0,-1 ou -2 auprès du Roi
- idem que pour l’exil mais en plus : ne touche plus ses revenus et ne peut plus jouer de carte
- les actions qu’il peut faire : tirer une carte de la pioche générale / donner 1 ou 2 cartes à un autre joueur + 1 seule carte qu’il peut jouer : Justice
- Fin de la Bastille : carte Justice (jouée par lui-même, ou sur lui par un autre joueur) / audience réussie d’un autre joueur auprès du Roi pour le faire revenir / deux nouveaux souverains / jugement décidé par le joueur qui a la charge de Chancelier / mort de son propre personnage (par une carte jouée par un autre joueur à son encontre)


MORT D’UN COURTISAN :
- ses titres de noblesse vont à son épouse
- pour tous les autres cas (titres de noblesse si femme, homme non-marié + charges, pensions, maréchalat) : elles vont à la Maison du Roi
- si Favorite ou Amant de la Reine : carte défaussées
- conserve ses revenus acquis jusque-là
- rentre dans le jeu à la phase de présentation des nouveaux courtisans : c’est-à-dire juste après qu’un nouveau joueur soit devenu Chambellan
- revient avec le sexe opposé, peut choisir librement son parti, le MJ détermine aux dés ses nouvelles cotes
- rejoue à son tour normal

Cas de la mort du Chambellan : il perd le tour de jeu supplémentaire (après les autres joueurs) que lui donnait sa charge. Il touche quand même ses revenus liés à son tour « normal », mais ne peut pas utiliser un pouvoir lié à sa charge, qu’il n’aurait pas utilisé pendant son tour « normal » Les autres joueurs jouent normalement.


MORT DE LA REINE : à la suite d’une carte (Mort de la Reine, ou une carte Poison, Accident de Chasse, bref toute carte pouvant mener à la mort d’une femme)
- plus de Reine (donc plus de cote auprès de la Reine, donc plus de requête possible auprès d’elle)
- plus d’Amant de la Reine (carte défaussée)
- le roi est veuf et peut se remarier avec une princesse étrangère (sauf si il est marié avec la Favorite suite à la carte Mariage secret)


MORT DU ROI : si le roi était veuf, voir : Mort du Roi et de la Reine.
A la suite d’une carte (Mort du Roi, ou une carte Poison, Accident de Chasse, Blessure de Guerre, etc)
- plus de Roi (donc plus de cote auprès du Roi)
- plus de Favorite (carte défaussée)
- toutes les guerres en cours sont conclues par une paix blanche (pas de variation de cote pour les maréchaux et le secrétaire d’état à la guerre) et la Cour revient immédiatement à Versailles
- jusqu’à la fin du tour (jusqu’à la désignation du nouveau chambellan) + tout le tour suivant (jusqu’à la re-désignation du chambellan suivant), la Reine devient Régente : toutes les requêtes devant être en temps normal adressées au Roi sont adressées à elle, sur base de la cote des joueurs auprès de la Reine
- à la fin de la Régence : deux nouveaux souverains montent sur le trône : les courtisans en exil ou embastillés reviennent à la Cour, de même que les nouveaux courtisans, on re-détermine les cotes de chacun


MORT DU ROI ET DE LA REINE (= MORT D’UNE REGENTE / MORT D’UN ROI VEUF ou MARIE SECRETEMENT A LA FAVORITE)

- le tour de jeu cesse immédiatement. Les joueurs qui devaient encore jouer durant ce tour ne le peuvent pas, et ne toucheront pas de revenus pour ce tour. Le chambellan touche les revenus de son tour « normal » mais ne peut pas utiliser un pouvoir lié à une charge, qu’il n’aurait pas utilisé à son tour « normal ». Les guerres en cours se terminent par une paix blanche, la Cour revient à Versailles. Le tour passe au nouveau chambellan, deux nouveaux souverains montent sur le trône : les courtisans en exil ou embastillés reviennent à la Cour, de même que les nouveaux courtisans, on re-détermine les cotes de chacun.


Voilà, ça fait de la lecture pour les vacances
__________________

"Violer la grammaire rend le langage bâtard." (Ar Sparfell)


Dernière modification par curTis newTon ; 21/12/2010 à 17h11.
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 20/12/2010, 23h12
Avatar de GA_Thrawn
GA_Thrawn GA_Thrawn est déconnecté
La loi au fond de la Deûle
 
Date d'inscription: mai 2006
Localisation: Chez Régis
Messages: 4 584
Par défaut

Très bonne idée de faire un post récapitulatif.

J'ai hâte de commencer.
Peut être peut tu créer un post pour que chaque joueur commence à se présenter? :mec au taquet:
__________________
And so he spoke, and so he spoke,
that lord of Castamere,
But now the rains weep o'er his hall,
with no one there to hear.

"Si le droit est avec nous, qui sera contre nous?"

Citation:
Envoyé par DarthMath
[14-01, 18:22] : Yann !! Avec sa noix de coco dans le cul !!
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 21/12/2010, 00h15
Avatar de curTis newTon
curTis newTon curTis newTon est déconnecté
Perceval le Gaulois
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Belgonaute (toudis)
Messages: 1 905
Par défaut

:essaiededompterlabête:

Quel enthousiasme, Thrawn ! (et bonne idée !)
Mais sans jouer le rabat-joie, faisons ça en janvier... Ca va être les fêtes, et tout ce qu'on poste maintenant sera oublié d'ici là

__________________

"Violer la grammaire rend le langage bâtard." (Ar Sparfell)

Réponse avec citation
  #4  
Vieux 21/12/2010, 10h28
Avatar de GA_Thrawn
GA_Thrawn GA_Thrawn est déconnecté
La loi au fond de la Deûle
 
Date d'inscription: mai 2006
Localisation: Chez Régis
Messages: 4 584
Par défaut

C'est vrai.
C'est juste que je m'ennuyais hier soir.
__________________
And so he spoke, and so he spoke,
that lord of Castamere,
But now the rains weep o'er his hall,
with no one there to hear.

"Si le droit est avec nous, qui sera contre nous?"

Citation:
Envoyé par DarthMath
[14-01, 18:22] : Yann !! Avec sa noix de coco dans le cul !!
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 21/12/2010, 13h38
Avatar de Leaz
Leaz Leaz est déconnecté
Optimiste a toute épreuve
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Too lose
Messages: 2 092
Par défaut

Ca a l'air intéressant, mais pour un néophyte c'est quoi le but du jeu ?

Avoir le plus de point d'influence une fois que le tour de jeu est passé par tout les joueurs ?
__________________
EU2 : GPO Molo, l'AAR.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 21/12/2010, 13h54
Avatar de GA_Thrawn
GA_Thrawn GA_Thrawn est déconnecté
La loi au fond de la Deûle
 
Date d'inscription: mai 2006
Localisation: Chez Régis
Messages: 4 584
Par défaut

Gagner le plus de pognon possible!
__________________
And so he spoke, and so he spoke,
that lord of Castamere,
But now the rains weep o'er his hall,
with no one there to hear.

"Si le droit est avec nous, qui sera contre nous?"

Citation:
Envoyé par DarthMath
[14-01, 18:22] : Yann !! Avec sa noix de coco dans le cul !!
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 21/12/2010, 14h16
Avatar de jagermeister
jagermeister jagermeister est déconnecté
Serial cosnois
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Chez moi
Messages: 6 837
Par défaut

On peut avoir un résumé des règles ?





Sinon le but c'est bien de brûler un juriste ?
__________________
My name is Jag.



Dernière modification par jagermeister ; 21/12/2010 à 14h39.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 21/12/2010, 17h10
Avatar de curTis newTon
curTis newTon curTis newTon est déconnecté
Perceval le Gaulois
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: Belgonaute (toudis)
Messages: 1 905
Par défaut

Le résumé des règles est ici : http://www.franconaute.org/forum/sho...5&postcount=45

(en deux pages - écrit grand)

__________________

"Violer la grammaire rend le langage bâtard." (Ar Sparfell)

Réponse avec citation
  #9  
Vieux 30/12/2010, 16h06
Avatar de Coelio
Coelio Coelio est déconnecté
Archevêque du Rebus
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Dans l'éclat de mes conquêtes
Messages: 5 056
Par défaut

Bon alors, questions :
- Le parti de chaque joueur (espagnol, etc...) est-il secret ou public ? De même, la nationalité de la reine ?
- Quand est ce que sont déterminées nos cotes avec les souverains ? (pour déterminer si je joue homme ou femme, ca a un impact...)
__________________

[20:58:20] Akmar Nibelung, Gott dit:
je m'incruste pour faire genre j'ai des amis autres que les pizzas
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 30/12/2010, 16h07
Avatar de Coelio
Coelio Coelio est déconnecté
Archevêque du Rebus
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Dans l'éclat de mes conquêtes
Messages: 5 056
Par défaut

Qu'est ce qu'un titre de noblesse dans le jeu ?
__________________

[20:58:20] Akmar Nibelung, Gott dit:
je m'incruste pour faire genre j'ai des amis autres que les pizzas
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 22h40.


Powered by vBulletin® Version 3.7.6
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #19 par l'association vBulletin francophone