Franconaute  

Précédent   Franconaute > Jeux de stratégie > Série des Total War

Notices

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #31  
Vieux 10/01/2012, 14h03
Avatar de Kara Iskandar
Kara Iskandar Kara Iskandar est déconnecté
Messager du forum
 
Date d'inscription: novembre 2010
Localisation: Grenoble/Grelibre, Dauphiné, France
Messages: 531
Par défaut

Début sanglant.
Enfin l'essentiel c'est que la victoire soit française.
__________________
"Je suis fasciné par l'air. Si on enlevait l'air du ciel, tous les oiseaux tomberaient par terre...Et les avions aussi...En même temps l'air tu peux pas le toucher...ça existe et ça existe pas...Ca nourrit l'homme sans qu'il ait faim...It's magic...L'air c'est un peu comme mon cerveau... "
Jean Claude VanDamme
Réponse avec citation
  #32  
Vieux 10/01/2012, 14h23
Avatar de marlouf
marlouf marlouf est déconnecté
Fan club La Tenaille Forever
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Pôris
Messages: 3 697
Par défaut

C'est vrai que c'est beaucoup plus saignant que les batailles que je connaissais sans ce mod. Il faut dire que le simple bataillon qui comporte 400 hommes (contre 120 à 160 avant) ça ne pardonne pas : en quelques secondes, cette puissance de feu peut décimer ceux qu'on aurait oublié quelque part (c'était bien sur le cas pour la cavalerie ... le temps que je zieute au centre, elle s'était faite massacrer en moins de 10 secondes )

Il faut donc jouer la cavalerie de maniére beaucoup plus prudente (je n'ose imaginer une cavalerie fonçant imprudemment dans un carré de 400 baionnettes ) prendre moins d'artillerie (une seule brigade comportant 10 canons et non plus 4, c'est dévastateur mais ça prend beaucoup de place) et jouer avec plus d'infanterie. Ça devient finalement assez historique et moins arcade...

Du coup ça rééquilibre un peu entre l'IA et l'humain, car quand j'aurais 40 bataillons (et entre 10 à 15.000 hommes à gérer au même instant) ça nous donnera des bilans de pertes beaucoup plus réalistes et sanglants, surtout de mon côté j'en ai bien peur
Réponse avec citation
  #33  
Vieux 10/01/2012, 15h01
Avatar de jmlo
jmlo jmlo est déconnecté
Franconaute
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: quand on tire on raconte pas sa vie
Messages: 6 026
Par défaut

Qu'est-ce que ces cons de fantassins foutaient devant mes boulets ?

Enfin bon les survivants vont courir plus vite
Réponse avec citation
  #34  
Vieux 10/01/2012, 15h13
Avatar de Kara Iskandar
Kara Iskandar Kara Iskandar est déconnecté
Messager du forum
 
Date d'inscription: novembre 2010
Localisation: Grenoble/Grelibre, Dauphiné, France
Messages: 531
Par défaut

Citation:
Envoyé par marlouf Voir le message
Il faut donc jouer la cavalerie de maniére beaucoup plus prudente (je n'ose imaginer une cavalerie fonçant imprudemment dans un carré de 400 baionnettes ) prendre moins d'artillerie (une seule brigade comportant 10 canons et non plus 4, c'est dévastateur mais ça prend beaucoup de place) et jouer avec plus d'infanterie. Ça devient finalement assez historique et moins arcade...
Je me demande ce que ça va donner lorsqu'ils seront bien plus nombreux en face. Avec encore moins de place pour la manoeuvre ça va être une vraie boucherie.
__________________
"Je suis fasciné par l'air. Si on enlevait l'air du ciel, tous les oiseaux tomberaient par terre...Et les avions aussi...En même temps l'air tu peux pas le toucher...ça existe et ça existe pas...Ca nourrit l'homme sans qu'il ait faim...It's magic...L'air c'est un peu comme mon cerveau... "
Jean Claude VanDamme
Réponse avec citation
  #35  
Vieux 10/01/2012, 17h58
Avatar de marlouf
marlouf marlouf est déconnecté
Fan club La Tenaille Forever
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Pôris
Messages: 3 697
Par défaut

Citation:
Envoyé par Kara Iskandar Voir le message
Je me demande ce que ça va donner lorsqu'ils seront bien plus nombreux en face. Avec encore moins de place pour la manoeuvre ça va être une vraie boucherie.
Ça s'est réalisé


Premiére vraie baston sur le chemin de Vienne, les Autrichiens se sont jetés sur nous. Sont tombés en champ d'honneur au moins 2 Qgnautes, et peut être un Franconaute.
La patrie forumique est en deuil ...
Réponse avec citation
  #36  
Vieux 10/01/2012, 18h16
Avatar de Kara Iskandar
Kara Iskandar Kara Iskandar est déconnecté
Messager du forum
 
Date d'inscription: novembre 2010
Localisation: Grenoble/Grelibre, Dauphiné, France
Messages: 531
Par défaut

Aïe.
Nous n'oublierons pas le sacrifice de nos héroïques camarades, ils seront vengés !
__________________
"Je suis fasciné par l'air. Si on enlevait l'air du ciel, tous les oiseaux tomberaient par terre...Et les avions aussi...En même temps l'air tu peux pas le toucher...ça existe et ça existe pas...Ca nourrit l'homme sans qu'il ait faim...It's magic...L'air c'est un peu comme mon cerveau... "
Jean Claude VanDamme
Réponse avec citation
  #37  
Vieux 11/01/2012, 12h45
Avatar de marlouf
marlouf marlouf est déconnecté
Fan club La Tenaille Forever
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Pôris
Messages: 3 697
Par défaut

Avril 1805

L’économie de l’Empire s’améliore. Nos recherches débouchent sur la mise en place de la Dette Nationale – nous pourrons emprunter (à qui ?) pour nous développer. La rade de Toulon vient également d’être construite, nous affrétons nos premiers navires commerciaux pour l’Afrique du Nord. Début juin, nous devrions disposer de premiers contacts sur place.

L’armée de Rodo 1er étant quasiment reconstituée après 1 mois et ½ de repos dans le Tyrol, les troupes reprennent la route et s’emparent de Salzburg, principale place intellectuelle autrichienne. Plus au nord, des reconnaissances sont faites autour de Prague, qui s’avére peu protegée : nous disposons de plus de troupes et de nombreux canons, assez pour faire tomber la province.





Masséna quitte les abords de la Venitie pour s’installer à Insbrucke – nous pouvons y recruter de l’infanterie de ligne et étoffer scandaleusement sa maigre armée. La marche sur Venise est remise à plus tard – si Masséna rejoindra certainement l’Empereur, un autre Général s’en occupera. L’armée de Davout, en création à Paris, pourrait se voir attribuer ce rôle.

Mais surprise, le 22 avril, alors que l’Empereur allait reprendre sa marche sur Prague, l’Autriche depêche le gros de son armée sur nos positions, nous laissant tout juste le temps d’organiser la défense. Nous sommes moins de 5.000, ils sont plus de 10.000, ont 10 fois plus de cavalerie et 2 fois plus d’infanterie, mais ils n’ont pas la détermination de l’Empereur …




Face au nombre, on adopte une tactique en profondeur – si l’ennemi avance en ligne, il n’aboutira pas sur nos positions au même moment, laissant plus de lattitude à nos unités pour proteger un axe, puis l’autre. Sur notre flanc gauche, une batterie sera montée sur la colline afin d’empêcher tout débordement de l’ennemi de ce côté. Au centre, le dispositif est globalement reculé, deux autres batteries (dont celle du colonel Jmlo) sont également montées sur la bute, dominant ainsi toute la ligne autrichienne. De plus, espérons le, nos boulets ne pourront pas frapper nos propres lignes.
Et puis notre flanc droit, qui sera le plus exposé : le plus en avant de tout notre dispositif, aucune bute particulière, aucun sommet notable.




Le colonel Boudi y place sa batterie, on lui adjoint aussi le 2éme d’artillerie. Deux bataillons d’infanterie de ligne, 1 bataillon de grenadiers, et le régiment de chasseurs à cheval d’Hubert de Jagermeister. En face de nous, quelques taillis qui devraient empêcher la cavalerie adverse de faire une percée. Sur le côté gauche, les voltigeurs de Darthmath installent des pièges pour la cavalerie. S’ils veulent nous déborder, ce sera uniquement sur l’extrême droite et nous saurons les attendre.



le Capitaine Flump, détaché à l'observation en attendant de soigner les bêtes...


Début de l’Offensive ennemie, ça tape dur de part et d’autre. Les boulets adverses sont principalement concentrées au centre, sur nos voltigeurs, qui reculeront rapidement après l’installation des piéges, et sur la batterie de Boudi, tout à droite. Méthodiquement, celui-ci pilonne les troupes qui lui font face. 20 canons sur le même point, il n’en faut pas plus pour entamer l’adversaire. Avant même d’arriver à distance de feu, la cavalerie et l’infanterie auront perdu plus de 500 hommes sur ce point. Pas encore assez, cependant, quand on voit ce qui nous débouche dessus….




Quand ils sont à portée, on passe à la mitraille. Des lignes entières tombent, mais l’ennemi progresse. Les Chasseurs de Jag galopent à gauche, à droite, pour fusiller à bout portant les charges d’Uhlans et autres chevau-légers autrichiens avant de repartir vers l’arrière. Ça tape de plus en plus dur, et l’artillerie adverse se concentre sur ce point. Un boulet emporte le bras (on ne sait pas encore lequel ) du colonel Boudi. Gueulant contre les Autrichiens, souillant de sang ses pièces, c’est le Lieutenant Sentenza qui doit l’assommer pour qu’on puisse l’apporter à l’arrière, aux bons soins du Chirurgien Major Superchaussette. Celui si s’énerve, on lui pique son travail : " Que voulez vous que je coupe, les Autrichiens s’en sont occupés ! "





Au centre, les Autrichiens s’enfoncent dans la depression formée par le recul français. Le 5éme d’Infanterie reçoit le choc en pleine face. Les voltigeurs de DarthMath, les grenadiers de Druss d’Haran, les fusilliers d’Urial et de Locke font face à des salves meurtriéres tandis qu’au loin, un millier de cavaliers autrichiens se rassemblent …


Réponse avec citation
  #38  
Vieux 11/01/2012, 13h20
Avatar de Coelio
Coelio Coelio est déconnecté
Archevêque du Rebus
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Dans l'éclat de mes conquêtes
Messages: 5 055
Par défaut

La guerre sera finie et Provence sera remis sur le Trone avant l'heure du thé
__________________

[20:58:20] Akmar Nibelung, Gott dit:
je m'incruste pour faire genre j'ai des amis autres que les pizzas
Réponse avec citation
  #39  
Vieux 11/01/2012, 13h36
Avatar de jagermeister
jagermeister jagermeister est déconnecté
Serial cosnois
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Chez moi
Messages: 6 859
Par défaut

Ma cavalerie va tailler en pièces cette bande de gueux, chargez !
__________________
My name is Jag.


Réponse avec citation
  #40  
Vieux 11/01/2012, 16h10
Avatar de marlouf
marlouf marlouf est déconnecté
Fan club La Tenaille Forever
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Pôris
Messages: 3 697
Par défaut

Au centre droit, le bataillon de Darthmath doit reculer sous la pression adverse. Le colonel Bebert fait avancer une partie du 6éme régiment d’infanterie pour éviter toute percée ennemie et que notre flanc droit soit isolé du gros de l’armée. Des chevau-légers autrichiens, qui n’attendaient que cela, foncent sur l’unité de Bébert, qui n’a pas le temps de se mettre en carré.
L’action du bataillon de Darthmath sera néanmoins déterminante : les pieux placés en début de bataille brisent net l’offensive de la cavalerie, hommes et chevaux vont s’empaler sur les perches en bois tandis que l’infanterie, à coup de baïonnettes, fait reculer les Autrichiens tentant de se faufiler entre les pièges. L’unité est anéantie et entame une piteuse retraite.





Centre gauche, c’est tout le 5éme régiment de ligne qui est aux prises avec l’infanterie autrichienne. Aux salves de mousquets, les Autrichiens rajoutent désormais tous les tirs de leur artillerie.
Ils ne se soucient désormais plus de notre flanc droit : le 1er régiment d’artillerie du colonel Boudi a été quasiment détruit, les hommes du 2éme régiment ont, eux, pris la fuite et seule la cavalerie de Jag continue d’y exercer une défense réelle face aux assauts des Autrichiens. L’infanterie française n’a, quant à elle, plus de munition et doit se contenter d’effrayer l’adversaire en poussant des hurlements et en agitant bien haut les baïonnettes. Mais l’ennemi ne peut pas vraiment y pousser son effort suite à ses pertes et concentre désormais tout au centre. Si les Français font bonne figure, le 5éme bataillon du lieutenant Urial commence à éprouver des pertes importantes.



Urial, locke et Druss d’Haran font front commun


Seule liaison entre eux et le centre droit de Bébert, l’unité de Darthmath remonte au front et fusille au tout venant les incursions de la soldatesque autrichienne.
Les pertes sont catastrophiques dans nos rangs, les hommes tombent les uns après les autres, mais l’infanterie autrichienne fuit devant ces Français enragés. Ivre de colére, l’un des deux généraux autrichien tente de passer en force … et y perd la vie. Lorsqu’on découvrira le corps, on s’apercevra qu’il s’agissait de Karl Mack von Leiberich, le commandant en chef de l’armée Autrichienne.

Beau succés, mais que les voltigeurs paient au prix fort : l’offensive autrichienne s’est épuisée à la jointure des 2 corps français, mais les voltigeurs auront été décimés. On ne compte que 28 survivants sur les 200 hommes engagés initialement. Le sergent Darthmath, qui était resté aux avant postes, git dans l’herbe, 3 balles dans le corps. Entre les dents, un reste de carton de la cartouche qu’il était en train de déchirer quand la dernière balle l’a atteint mortellement.

Sur notre flanc droit, belle charge du colonel Jag, qui finit de rompre les derniers espoirs autrichiens dans ce secteur.





Un général mort, l’armée autrichienne accuse le coup. Le flanc droit français a tenu, le centre également, ne reste principalement de la cavalerie qui fonce sur le 5éme d’infanterie. On forme les carrés à la hate, en attente du choc …



Le grand carré du 6éme de ligne de Bébert, les grenadiers de Druss et, à tout à droite, le 5éme bataillon d’Urial


Les salves déciment l’adversaire, les rares cavaliers gardant le contrôle de leurs montures viennent se fracasser sur les carrés. 5 escadrons y passent, prés de 700 hommes. La défaite autrichienne est consommée.

L’artillerie de Jmlo, qui a fait merveille depuis sa position surélevée, continue de pilonner l’Etat Major adverse. Les pièces d’artillerie autrichienne font chorus et rasent le village ou les Français étaient protégés. Une poutre lâche et un mur s’effondre sur une partie de l’Etat Major. Rodo 1er, qui était resté au plus prés de ses troupes, est blessé et ramené au campement.
La rage s’empare du cœur des Français. Le 2nd régiment de chasseurs (sans Maximus Ney, toujours en convalescence) fonce sur les pièces d’artillerie adverses, fusille les servants, et sabre ceux qui tentent de s’enfuir. Le Haut commandement tente de résister mais n’en a désormais plus les moyens. Charles Louis d’Autriche, cousin de l’Empereur et second général autrichien, est blessé et doit fuir également le terrain avec ce qui lui reste d’armée.




Ce qui aurait pu être une terrible défaite se transforme en victoire éclatante. Rodo 1er sera certes absent des combats quelques semaines, mais l’armée Autrichienne a été amputée de ses meilleures troupes. Nos espions quittent aussitôt Prague pour Vienne, pour voir si le chemin vers la capitale a été libéré. Masséna rejoint les troupes à Salzbourg afin d’en prendre momentanément le commandement, apportant avec lui ses recrues encore fraiches. Les restes de l’armée autrichienne se sont retiré à quelques kilométres et l’occasion est trop belle pour les laisser s’enfuir : pour prix du sang, la France réclame désormais la tête du cousin de l’Empereur d’Autriche.


Faits remarquables notés sur le journal de Rodo 1er :
- Le colonel Boudi a vaillamment défendu le flanc droit et décimé, avec les seules pièces de son régiment d’artillerie, prés de 950 Autrichiens. Le colonel Boudi est fait chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur et passe Général de brigade, prenant en charge les 1er et 2éme régiment d’artillerie. Nous espérons le retour rapide de Boudi « bras d’bois » et lui souhaitons un prompt rétablissement.
- Nous sommes très affectés par la mort du sergent DartMath, qui a combattu loyalement pour l’Empire et préféré donné sa vie plutôt que de lâcher prise. Envoyons regrets, fleurs et pension à sa femme. Et voyez si vous pouvez lui donner un titre quelconque aussi. Baronne de Salzburg, par exemple, ou un truc approchant …
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 01h45.


Powered by vBulletin® Version 3.7.6
Copyright ©2000 - 2022, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #19 par l'association vBulletin francophone