Franconaute  

Précédent   Franconaute > Autres jeux > Jeux de sport

Notices

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 16/10/2011, 18h54
Avatar de djop
djop djop est déconnecté
Posteur Intergalactique
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Annecy
Messages: 1 897
Par défaut Haute Savoie Green Lions - un AAR Buzzer Beater

Buzzerbeater, c'est quoi ?
C'est un terme de basket pour désigner l'action de marquer le panier de la victoire dans les toutes dernières secondes. Le genre d'action qui fait lever les foules qui fait hurler les commentateurs ou qui fait que les supporters grecs arrachent les sièges d'une salle lorsque leur équipe en est victime.

C'est aussi le nom d'un jeu, support d'un AAR que j'ai commencé à côté et que je vais poursuivre ici

Buzzerbeater est donc un jeu de gestion de basket … par navigateur.
Chaque joueur dirige une équipe de son pays (impossible par exemple de choisir d’évoluer en Tunisie où il y par exemple que 7 joueurs actifs si on est français) en démarrant dans la plus basse des divisions.
Pour ma part, j’ai commencé le jeu avec le début de la 17ème saison et je suis en division 5, poule n°10.
A l’issue des play-offs, le vainqueur de chaque poule accède à la division supérieure tandis qu’à l’issue de la saison régulière et des matchs de barrage 4 équipes descendent. Vous aurez donc compris qu’il y a 1 Pro A (première division), 4 poules de D.II, 16 de D.III et 64 de D.IV.
Outre le championnat, il y a aussi une coupe nationale qui est une épreuve par élimination directe avec tirage au sort intégral dès le premier tour.
Le vainqueur de chaque compétition est qualifié pour la saison suivante des BuzzerBeaters’s Best dont les champions en titre sont les venomous scorpions d’Iran.

Voilà pour les compétitions de club, et comme en vrai, il y a aussi des compétitions de pays avec championnats continentaux et championnats du monde pour les équipes nationales et pour les moins de 21 ans. Le sélectionneur de chaque équipe est élu tous les 2 ans. Je ne me suis toutefois pas encore trop pencher sur la question, je sais juste que la Pologne est championne du monde …

Pour ce qui est du quotidien de l’équipe, il est possible de gérer à peu près tout :
- l’embauche des joueurs qui se passe selon un système d’enchères (c’est la seule partie chronophage du jeu puisque comme sur Ebay, quand tu veux vraiment un joueur t’as intérêt à être devant ton écran lors de la fin de l’enchère)
- leur licenciement
- la composition du staff
- la taille de la salle et le prix des places
- les équipes que tu veux affronter en amical (quand tu es éliminé de coupe)
- l’entrainement (j’y reviendrai)
- la supervision et la draft (choix) des jeunes prospects lors de la fin de saison.

Place maintenant aux Haute Savoie Green Lions
__________________
Nage en eau libre : LA référence www.widiwici.com/natation-eau-libre
http://randodjop.blogspot.com
Sports et Défis
Il faut de la bière pour que la soif en vaille la peine
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 16/10/2011, 18h56
Avatar de djop
djop djop est déconnecté
Posteur Intergalactique
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Annecy
Messages: 1 897
Par défaut

26 juillet, 1ère rencontre avec mon nouveau job !
Je viens d’être nommé Général Manager des Haute Savoie Green Lions et les actionnaires m’ont donné les pleins pouvoirs sur le sportif et sur la gestion de la salle. L’agenda de cette première journée est d’ores et déjà surchargé. Sur le papier, le club semble correctement structuré : des joueurs, des finances, une salle, des supporters … Apriori, il y a tout ce qu’il faut …
Sur le papier !

La première impression concerne la salle et elle est plutôt bonne. La 74 Arena est construite à proximité d’un nœud ferroviaire et est très bien desservie. Bien qu’elle ne soit pas (encore) dotée de loges, elle a une capacité d’accueil respectable de 5000 places et semble pouvoir être agrandie sans trop de difficultés. Le Bémol s’il doit y en avoir un serait la répartition des sièges avec de très (trop ?) nombreux gradins populaires. Leur remplissage garantit une ambiance qui fera vaciller nos adversaires mais ces spectateurs ne sont pas forcément les plus assidus …

(Il y a 4 types de places pour lesquelles on peut fixer les prix selon une certaine fourchette :
- les gradins hauts : 5 à 20 €
- les gradins bas : 18 à 70€
- les premiers rangs : 50 à 200€
- les loges : 400 à 1600€)

Or sur 5000 places, 4500 en gradins hauts, cela me semble excessif. Je note pour plus tard de voir comment améliorer cette répartition. Le premier objectif reste avant tout le remplissage !

C’est sur ces réflexions que je suis rejoint par le directeur financier. Il souhaiterait faire le point avec moi sur l’économie du club et me propose donc de passer dans son bureau. En chemin nous rencontrons le médecin du club. Les présentations faites, ce dernier m’indique que l’effectif est au complet en vue du match du 28 juillet. Tant mieux ! Mais bon sang que l’échéance est proche !

Me voilà donc dans le bureau du financier. Je ne sais pas si le club est riche, en tous cas la décoration du local fait un peu cheap. On va bien voir.
Avant toute chose, il me rassure en me disant que les finances actuelles sont saines, nous n’avons pas de crédit sur le dos, c’est toujours ça de pris.
Au niveau des recettes, nous pouvons compter sur un match à domicile par semaine, lequel peut rapporter entre 40 000 et 55 000 par semaine environ selon le remplissage, et sur la vente de produits dérivés, là aussi variable selon les résultats de l’équipe et les performances du service marketing. Il me confie en passant du coup que les performances du service marketing seront à évaluer avec le temps puisque notre Chargé de Relations Publiques (CRP) qui a en charge tout le domaine, vient d’être embauché, tout juste titulaire de son BEP vente action marchande.
« Au moins, il coute pas cher. C’est comme le doc’, si ça se trouve, il ne sait pas soigner une ampoule mais vous ne trouverez pas moins cher sur le marché. Pareil pour l’entrain… »
Je l’arrête. J’ai bien compris que je pouvais compter sur mon comptable pour aire attention aux finances. En attendant, je ne suis pas sûr qu’en embauchant le premier péquin du coin on puisse faire une équipe compétitive. Le sujet reviendra sur le tapis à un moment, c’est forcé.
Au chapitre des recettes, il en reste une fixe qui est celle des droits TV. Une obscure chaine régionale, sans doute diffusée sur mars et nulle part ailleurs verse une belle somme à la ligue V.10 pour retransmettre un match par journée. Cela nous octroie un revenu de 55 808 par semaine !

Au niveau des dépenses ainsi que je l’avais bien compris les salaires des membres du staff (médecin, entraineur et CRP) sont ridicules entre 6000 et 7000€ par semaine tandis que la masse salariale des 18 joueurs sous contrat avoisine les 70 000€. Pour ce dernier point, nous sommes dans la moyenne de la ligue ce qui semble un peu haut pour une équipe qui débute. Cela fait environ 76 000 € de dépenses, auxquels devront s’jouter les salaires versés aux superviseurs en cours de saison, pour un minimum de 105 000€ de recettes. C’est tout bon.

Avant de conclure l’entretien, le comptable me tend un dernier document. C’est le relevé de compte du jour.
Le solde est créditeur de 300 000€ !

Je vais pouvoir allègrement recruter pour apporter ma touche personnelle à un effectif que je ne connais pas encore. Alors, place au sportif !

Je me glisse tranquillement sur un siège des gradins bas et observe tranquillement la dernière demi-heure de l’entrainement. N’ayons pas peu des mots, ce que je vois est épouvantable !
Le docteur avait raison, tous les joueurs sont opérationnels ; le problème c’est qu’ils sont 18. Or le basket ne se joue jamais qu’à 5 contre 5. Je regarde donc un entrainement où 8 de mes joueurs ne branlent rien.
Comme sur une feuille de match on peut inscrire douze joueurs, je vais demander dès à présent aux 6 plus mauvais d’aller se trouver un banc ailleurs pour attendre leur chèque de début de semaine ! En plus voilà une masse salariale qui s’allège.
En terme de tactique de jeu, ce qui se passe sous mes yeux n’a pas l’air vraiment révolutionnaire. Jean Philippe Vienne, notre entraineur attitré a du être choisi parce qu’il connaissait les règles du jeu ; pas plus ! Il est lui aussi du voyage vers la sortie. Avoir une bouse ou rien du tout, ça ne change pas grand-chose. Pendant quelques jours, ça sera rien du tout : je ferai les petites annonces des magazines spécialisés en rentrant à la maison ce soir.

Après ce petit ménage de début de saison, je me sens un peu mieux mais pas rassuré pour autant ! Si les plus mauvais sont partis, ce ne veut pas dire pour autant que ceux qui restent sont très bons !
Sur les lignes arrières, il n’y a rien de bon, à part peut-être un jeune meneur de 20 ans, Brandon Lacoste tandis qu’à l’intérieur, la pioche à l’air meilleure. Il me faudra des renforts mais Steve Vallez, un pivot de 30 ans doit pouvoir tenir la route dans la peinture et deux jeunes de 18 ans sont capables de faire figure de réservistes ou mieux de remplaçants.

Pour le reste, comme pour les extérieurs, la maxime du club sera : un recruté, un viré !
Place donc au recrutement avec très vraisemblablement l’arrivée de premiers renforts rapidement et tout aussi vraisemblablement la venue des premiers joueurs étrangers de l’histoire des Green Lions.
__________________
Nage en eau libre : LA référence www.widiwici.com/natation-eau-libre
http://randodjop.blogspot.com
Sports et Défis
Il faut de la bière pour que la soif en vaille la peine
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 16/10/2011, 19h00
Avatar de djop
djop djop est déconnecté
Posteur Intergalactique
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Annecy
Messages: 1 897
Par défaut

Fin juillet 2011 : les premiers mouvements en Haute-Savoie !

Alors que je regagne mon bureau pour prendre contact avec des agents. Je crois un drôle de type. Il est dans les couloirs en train de brasser des draps un peu sales, à côté d’un espèce de placard à balais.
Il se relève prestement en me voyant arriver et se présente à moi. Il s’agit du président de l’association de supporter, le leader vocal de la tribune sud. Comme de bien entendu, il fustige les cols blancs des premiers rangs incapables d’applaudir l’équipe, l’absence d’ambiance dans la salle dès que ses semblables choisissent de se taire …
Enfin, il me met en garde. Son groupe soutiendra toujours l’équipe dans la mesure où les joueurs y mettent du leur, gagnent les matchs à domicile et surtout ceux télévisés et au-delà de tout terrassent les fistons. Les fistons sont une obscure équipe de la ligue qui a par exemple sauvé sa peau lors de la saison 16 uniquement lors du barrage de relégation.
Je prends congé et note dans un coin de ma tête ces différentes informations : ça tombe bien, nous nous déplaçons chez les fistons dès la deuxième semaine alors que notre premier match TV aura lieu à domicile lors de la 3ème semaine.

Alors je sors mon carnet d’adresse et contacte les agents de mon réseau.
Dès le 28 juillet, après de multiples visionnages de vidéo et les visites médicales de rigueur, les premiers renforts ont été signés. Il s’agit de :
- Raphaël Debret, (1000 de transfert) un intérieur français de 23 ans, capable de dépanner au poste d’ailier shooteur


- German Minarro, (1000 de transfert) un meneur espagnol, parfaitement complémentaire de Brandon Lacoste et doté d’une adresse prodigieuse aux lancers francs


- Avni Lichtenstein, (16000 de transfert) un ailier shooteur qui comme son nom ne l’indique pas est israëlien. Véritable all-around player, il sera notre atout maitre pour le premier match.


- Frank Vallin, (2000 de transfert) un autre ailier shooteur, français lui, viré dès le lendemain suite à un recrutement impromptu.

Dès le lendemain, rebelote, je fais signer 4 nouveaux joueurs. Les premiers sont deux ailliers shooteurs car nous n’en avions pas un dans notre effectif à l’origine. Claudiu Morariu, un roumain (5000) et Mathis le Guennec (4000) auront pour tache d’épauler Lichtenstein.


A eux trois, ils devront tenir les postes 2 et 3 (arrière et ailier). Ce sont eux qui ont poussé Vallin dehors un jour après son arrivée. Notre 4ème joueur pour occuper ces deux postes est une pépite australienne, un joueur de 20 ans avec un potentiel de Hall of Famer.

(Dans ce jeu, le niveau des joueurs peut être déterminé grâce au salaire - plus les caracs sont élevées, plus le salaire est haut - et au potentiel qui va de cireur de banc à légendaire, Hall of Famer étant le 10ème sur 11 - le potentiel permet de déterminer jusqu’à quel niveau (salaire) un joueur peut aller grâce à l’entrainement).
Enfin, nous engageons Mickaël Sarrazin, un autre intérieur qui tournera sur le poste d’ailier fort avec Debret.

Pour résumer, nous voilà parés pour la première confrontation face à l’AS Besside :
- Meneurs : Minarro et Lacoste
- Arrière et ailiers : Morariu, Lichtenstein, Rogers et Le Guennec et Debret en dépannage
- Intérieurs : Debret, Vallez, Sarrazin, Dianor et Tardy.



30 Juillet 2011 : AS Besside - Haute Savoie Green Lions

C’est le grand soir, le coup d’envoi de notre première saison, le premier match de la première phase.
Notre premier adversaire n’est malheureusement pas le premier venu. AS Besside était déjà dans la ligue la saison dernière. Après sept défaites d’affilée (en fait, l’équipe était gérée par l’ordinateur avant d’être prise en mains par un humain) en saison 16, ils ont réalisé l’énorme performance de remporter 13 de leurs 16 matchs !
Leurs forces semblant se situer à l’intérieur surtout, nous choisissons de défendre en zone 2-3 ; c’est-à-dire deux défenseurs qui s’agitent devant à proximité de la ligne des 3 points et trois qui cadenassent la raquette. En attaque, vu que nous ne connaissons pas vraiment nos forces (espérant que nous en ayons quelques unes), nous optons pour ce qu’il y a de plus neutre. Les joueurs essaieront de passer la cruche à celui qui arrivera à se démarquer !
Notre cinq majeur se compose de Minarro, Morariu, Lichtenstein, Debret et Vallez et ne fera pas le poids.
De suspense, il n’y aura pas vraiment eu ! Après le premier ¼ temps, l’écart est déjà de 13 points en faveur des locaux. Pendant les 36 minutes qui suivront, ils s’appliqueront à travailler leur système en maintenant peu ou prou le même écart. Score final : 96-84.

Texte Secret :
Sélectionnez le texte pour le lire ou pointez votre curseur.
Ce score aura son importance pour la suite


Notre efficacité est catastrophique, la palme à ce sujet est d’ailleurs à remettre à Vallez avec un magnifiques 1/11 aux shoots ! En face, les intérieurs, comme prévu, ont été sans pitié ; les deux titulaires cumulent 38 points et 25 rebonds …
Les rares satisfactions de cette première rencontre seront la réussite aux lancers-francs et le faible nombre de balles perdues. A côté de ça, il nous manque, outre de la réussite aux tirs de partout, un gros joueur sur les lignes arrières capable de marquer 25 points à chaque match en toutes circonstances ou alors de faire jouer ses partenaires dans le but d’améliorer les notes « points pour 100 tirs » aux postes de meneur ou d’arrière.



Uploaded with ImageShack.us

Je repars en quête sur le marché est parvient en 2 jours à convaincre un américain, Jared Cortes. Arrière de 27 ans, il a passé l’essentiel de sa carrière dans son pays natal mais il explosera réellement en s’exilant d’abord pour quelques matchs au Chili mais surtout pour une saison et demi en Slovénie. Là-bas, il sera lors de la saison 16 un des artisans de la montée de son club en ligue III avec notamment 18 et 15 points lors des deux matchs de la finale et surtout seulement 5 matchs sous la barre des points.
Il est destiné à être la valeur sûre qui nous manque, celui sur qui on peut compter !

__________________
Nage en eau libre : LA référence www.widiwici.com/natation-eau-libre
http://randodjop.blogspot.com
Sports et Défis
Il faut de la bière pour que la soif en vaille la peine
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 16/10/2011, 19h03
Avatar de djop
djop djop est déconnecté
Posteur Intergalactique
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Annecy
Messages: 1 897
Par défaut

2 Août 2011 : Green Lions - Aigle d'Acier
Double enjeu sur ce match :
- Gagner un premier match
- Faire une belle recette billeterie

Pour ce match, nous restons sur une tactique d'attaque plutôt neutre en espérant que le jeu s'oriente vers l'extérieur pour pouvoir servir Jared Cortes.
En défense, le choix se porte une nouvelle fois sur une zone. Cette fois-ci, elle sera un peu différente que contre Besside puisque ce sera une 1-3-1. Les défenseurs seront plus près des shooteurs extérieurs adverses. La pression qu'ils leur feront subir sur les tirs devrait favoriser un mauvais pourcentage de réussite.

Dès l'entre-deux initial, les choix s'avèrent payants !
Après 12 minutes, les verts mènent de 12 points : 21-9. Mieux, la recrue américaine justifie son investissement (coût du transfert 130 000 quand même) avec déjà 4 points et 3 passes décisives, soit 10 points de l'équipe à mettre à son crédit !
Le festival se poursuit dès le second quart avec une avance qui ne cesse de croitre : 22-6 sur les douze minutes suivantes.
A la pause, je me permets de faire une apparition dans le vestiaire. Notre nouveau coach, un péruvien polyglotte et plus ou moins compétent, conserve un discours offensif. Il demande aux joueurs de ne rien lacher de continuer à travailler ensemble en faisant plaisir au public. Là encore, ça marche, le troisième quart est remporté sur le score, toujours sans appel de 15-11 !
Avec 30 points d'avance, le coach se permet alors de faire tourner et ouvre son banc. il offre ainsi plus de 17 minutes à 10 des 12 joueurs.



Uploaded with ImageShack.us



Uploaded with ImageShack.us

Sportivement, le bilan est satisfaisant :
- les aigles d'acier ont rentré à peine plus de un tir sur cinq
- Les verts ont préservé leur forme en vue du match de coupe 48h plus tard
- Jared Cortes a confirmé son excellent premier quart

Il reste quelques bémols :
- sportivement, la différence de rebonds n'est pas flagrante (51 à 48) et les extérieurs des Green Lions ne donnent toujours pas assez de passes (seulement 10)
- économiquement, le taux de remplissage est plutôt faible. Si les gradins bas et les premiers rangs affichent complet, les gradins hauts sont vides à 45%.

Je me laisse encore quelques matchs pour évaluer s'il faut faire quelques modifications (baisse des prix, agrandissement) en espérant que cette première victoire à domicile attirent les fans et nous permettent également de vendre plus de produits dérivés.
Notre recette hebdomadaire de ce côté-là a été de 13 800€ là où la moyenne de la ligue est à 14 800 ...

Niveau finance, nous aurons quand même eu une bonne nouvelle puisque la ligue a choisi de verser aux nouveaux managers 50 000€ pendant 4 semaines ; un bon plan qui va nous permettre d'affiner encore l'effectif pour corriger les lacunes à la passe en engageant un vrai meneur pour pouvoir repositionner Cortes à son poste naturel d'arrière.
Ce sera un chilien d'origine slovène.


4 Aout : Ballers Silley - Green Lions, 1er tour de coupe de France.

Les Ballers Silley sont des espèces de croute innommables évoluant en ligue VI. Autant dire que tout autre résultat qu'une qualification dans le temps réglementaire serait une fâcheuse contre performance !

Au niveau des stratégies, nous optons pour une tactique offensive assez neutre mais destinée toutefois à servir au mieux les extérieurs supposés être les meilleurs éléments de l'équipe ; les 69 points du mardi ne font pas très glamour. Les autres essayant habituellement de s'appuyer sur un secteur intérieur fort, nous allons essayer de les contrer avec une boite intérieure : un gars récupérant le ballon à proximité de la raquette devrait rapidement être cerné par deux de nos défenseurs !

Pour ce troisième match de la semaine, il faut aussi faire tourner l'effectif. C'est pourquoi lichtenstein démarrera sur le banc, remplacé au poste d'ailier shooteur par Sarrazin. Nous comptons bien que les 206cm de ce dernier servent à intimider les intérieurs adverses.
Le cinq de départ se compose donc de Marinovic, Cortes, Sarrazin, Debret et Vallez.

Le premier quart est indécis tant la réussite des locaux est insolente pour une équipe de ce niveau. Toutefois, 3 contres intervenant au bon moment nous permet de creuser un premier écart (27/21) ; écart qui n'aurait rien voulu dire si 2 de leurs 5 titulaires ne s'étaient pas blessés au cours de ces douze premières minutes.
La suite ne sera donc qu'une formalité ! On peut encore parler de résistance au deuxième quart conclu sur le score de 32 à 20.
La deuxième mi-temps sera tout simplement une boucherie. Les locaux diminués dans leur rotation ne réussiront à marquer que 14 points à chaque fois contre 22 et 29 pour les green lions ! Le coach s'est à nouveau permis le luxe d'ouvrir largement son banc !
Score final 110-69 !

Nous frôlons pour cette fois les 50% aux tirs avec 43/88, notre jeu collectif est enfin plutôt bien léché avec 27 passes décisives pour seulement 8 balles perdues.
Vu le niveau de l'adversaire, on ne peut surement pas parlé de match référence mais sur le plan comptable, un tour passé c'est 50 000€ empochés et ça on ne peut pas cracher dessus !

Pour la suite une sacrée semaine nous attend : match à l'extérieur contre les fistons (souvenez-vous, nos ennemis jurés), match à domicile contre le leader et deuxième tour de coupe. Ouch !
__________________
Nage en eau libre : LA référence www.widiwici.com/natation-eau-libre
http://randodjop.blogspot.com
Sports et Défis
Il faut de la bière pour que la soif en vaille la peine
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 16/10/2011, 19h07
Avatar de djop
djop djop est déconnecté
Posteur Intergalactique
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Annecy
Messages: 1 897
Par défaut

6 Aout 2011 : Match de championnat chez les fistons

Alors eux, rappelez-vous, ce sont nos ennemis intimes. C'est le match à domicile qu'il ne faut pas perdre parce que dans les tribunes ça se passe comme ça !
Heureusement, pour cette fois, c'est un match à l'extérieur ; les supporters tendraient à être plus indulgents (mais ça reste à prouver)
Dès la victoire en coupe, j'ai mis la pression sur tout le monde, coach et joueurs. La victoire de ce mardi est plus importante même que le second tour de coupe . Je demande à ce que ce match soit préparé comme un match couperet.

(L'intensité déployée par les joueurs en match dépend de la note d'enthousiasme et de l'intensité que l'on programme. La note d'enthousiasme tend vers 5. Il est possible de jouer le match en couperet du coup l'équipe joue le match à fond par contre après le match la note d'enthousiasme baisse de moitié. A l'inverse il est possible de jouer tranquille, ce qui fait remonter l'enthousiasme de 33%)

Place au match

Dans une enceinte relativement dégarnie - près de 2000 places n'ayant pas trouvé preneur - les Green Lions pénètrent en premier sur le parquet pour débuter leurs échauffements. Les huées sont discrètes (peut-être à cause de la faible affluence), j'en viens à douter de qualificatif d'ennemis réciproques que les supporters s'échinent à perpétrer.
Les gars peaufinent leurs derniers réglages. Pour la quatrième fois en 4 matchs, le coach a mis en place une nouvelle tactique défensive. Il s'agit d'une défense de zone, encore une fois, mais 3 - 2. C'est une tactique censée écartée les extérieurs et qui doit donc rendre plus difficile les shoots de loin. Le but bien évidemment est de contrecarrer une attaque qui s'appuie sur les forces du secteur extérieur
Un secteur extérieur qui est aussi un de nos points forts, aussi allons nous jouer l'isolation extérieure afin de faire tourner le ballon jusqu'à trouver qui de Marinovic, Cortes ou Lichtenstein est le mieux à même de prendre sa chance aux shoots. Les démarquages devront se faire grâce aux blocks effectués par les deux intérieurs, Vallez et Tardy

Ça devient une bonne habitude, le match commence très fort pour nos couleurs :
- une entre-deux gagnée par Vallez
- 4 interceptions
- une moisson de 5 rebonds offensifs pour Sarrazin et
- une marque très bien répartie entre les cinq starters
font que nous menons largement 27 à 18 à l'issue du premier quart.

Grâce aux effets conjugués d'une meilleure présence au rebond et d'une adresse un peu meilleure, les Fistons refont une partie de leur retard. Les deux équipes rentrent au vestaires sur le score de 43 à 37 pour les Lions. Ce quart temps aura notamment été marqué par une certaine rugosité des défenses. Coup sur coup, ce sont Debret pour nous, puis Bellegarde et Marras pour eux, qui regagnent le banc pour cause de blessure !

Le troisième quart est tout aussi serré même si les défense meurtrissent moins les organismes. Si comme il en a pris la bonne habitude, Cortes est bien toujours le meilleur marqueur de l'équipe, ce sont surtout Sarrazin et Lichtenstein qui semblent être au four et au moulin. Ils terminent tous les deux le quart-temps en ayant d'ores et déjà réalisé un double-double (dix unités ou plus dans 2 catégories statistiques, en l'occurrence les points et les rebonds). Leur activité nous permet de conserver et même d'accroitre légèrement notre avantage. Mais avec encore 12 minutes à jouer, 8 points, ce n'est pas grand chose !

Les Green Lions qui savent l'importance que nos supporters accordent à ce match (heureusement, depuis le temps que je les serinent avec ça) choisissent ce début de dernière période pour produire une accélération qui sera fatale aux locaux : 7 - 0 en 2'30", le match est plié. Il ne reste plus qu'à contrôler en restant appliqués au rebond pour l'emporter ce qui sera chose faite à l'issue de ce dernier quart enlevé sur le score de 27 à 21.

La zone a fait des merveilles en limitant les Fistons à 3 sur 14 aux tirs longues distances. Mais que serait une zone sans une grosse présence aux rebonds. Ici aussi les verts ont assuré en remportant cette bataille haut la main 58 à 45
En attaque, comme on pouvait s'y attendre avec le travail d'isolation, les passes sont assez équitablement réparties et, fait assez intéressant pour la suite, nous savons gagner même quand Cortes n'est pas le meilleur marqueur !



Uploaded with ImageShack.us
__________________
Nage en eau libre : LA référence www.widiwici.com/natation-eau-libre
http://randodjop.blogspot.com
Sports et Défis
Il faut de la bière pour que la soif en vaille la peine
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 18/10/2011, 22h10
Avatar de djop
djop djop est déconnecté
Posteur Intergalactique
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Annecy
Messages: 1 897
Par défaut

18 octobre 2011
C'est un grand soir ! Pour sa première saison dans le championnat, l'équipe joue ce soir son quart de finale de championnat.

Pour comprendre comment les green Lions en sont arrivés là : petit flashback !

Lors de la phase aller, le match contre les fistons a été un des détonateurs. L'équipe était équilibrée et efficace. Elle a prouvé qu'elle pouvait battre une équipe moyenne du championnat. J'ai demandé aux joueurs de laisser filer le second tour de coupe ainsi que les deux matchs contre les très grosses armadas de la conférence (Basket Sancéo Troyen et DC Team) pour pouvoir assurer lors du match tlévisé et contre le dernier. De ce fait la phase aller fut conclue sur un bilan de 4 victoires et 3 défaites.
L'autré élément important du mois d'aout fut la découverte des pépites. Pas de l'or mais des joueurs : Bocar Dianor et Frédéric Tardy, deux jeunes pousses tout juste sortis de la catégorie cadet mais dotés d'un potentiel énorme voire hors norme. Je suis allé voir le sélectionneur de l'équipe des -21 qui m'a confirmé que c'était bien des joyaux et qui m'a aiguillé vers un conseiller. J'ai beau avoir tout pouvoir dans le club, il faut parfois fournir une oreille attentive à ceux qui peuvent vous faire gagner.
J'ai fait tout comme il m'a dit. Les deux gamins ont été entrainés bien comme il faut, la salle a été bien agrandie et petit à petit les choses ont évoluées. TArdy et Dianor, certes un peu tendres, apportaient tour à tour leurs qualités grandissantes à l'équipe (leur niveau de début de saison ne me permettait pas de les faire jouer ensemble. Les victoires arrivaient et les fans affluaient permttant de rentabiliser les agrandissements de salle que je m'empressais de multiplier. La 74 Arena est ainsi passée de 4500 à 6250 places.
Les matchs interconférence (la saison régulière se passe en trois phases : une phase aller contre les 7 équipes de sa conférence, une phase interconférence contre les 8 équipes de l'autre conférence et une phase retour) sont venus confirmés la bonne tenue de l'équipe avec 8 victoires dont une très surprenante contre le leader invaincu de la conférnece 2 lors d'un match joué plutôt à reculons. Sans passer par le marché des transferts, nous avions donc bien avec Dianor et Tardy deux nouvelles recrues ; d'autant que dans le même temps Cortes continuait de s'illustrer avec notamment une pointe à 47 points lors de ce fameux match au sommet contre les Percuphonicz.
A ce moment-là les fans n'en pouvaient plus : la salle affichaient quasiment complet et les revenus des produits dérivés ne faisaient qu'augmenter. Il fallait bien tout ça d'ailleurs pour financer le salaire du nouveau coach (encore), celui qui allait permettre aux jeunes d'atteindre leur pleine mesure et pourquoi pas l'équipe de France.

Après 15 matchs, un bilan de 12 victoirs, une sélection pour le All-star game pour Cortes qui faisaient parti des 5 meilleurs marqueurs de la ligue, se posait la question de savoir comment nous envisagions la fin de saison. Fallait-il jouer la phase retour à fonc pour tenter d'arracher l'avantage du terrain pour les play offs ou falait-il finir en roue libre, emmagasiner de l'enthousiasme en gagnant les quelques matchs nécessaire pour être mathématiquement qualifiés ?
(la question en terme de game play se posait plutôt ainsi : me sentais-je capable de remporter les play offs et donc d'obtenir une montée directe via le gain du titre ? Ce qui se passe c'est que le titre apporte la saison suivant un bonus en terme de remplissage de salle. Par ailleurs si seul le vainqueur de la ligue monte, il est fréquent que les équipes présentant les meilleurs bilans soient invitées à monter par débotification, pour remplacer les bots de ligue V qui ont acquis sportivement leur montée mais qui ne montent pas et lesbots de ligue IV qui ont acquis sportivement leur maintien mais qui sont supprimés. toutefois les équipes qui gagnent leur montée ainsi ne bénéficie pas du boost précité).
Nous choisissons de jouer cette phase retour tranquillement en "programmant" de laisser filer les matchs contre nos rivaux des playoffs et en gagnant les autres en essayant de varier les tactiques pour noyer le poisson (nous avons fait beaucoup d'attaques extérieures sur ces deux premiers tiers).
Cependant sur un malentendu (nous avions joué le match en tranquille) nous réussissons à battre de 12 points l'AS besside ce qui nous donne avec eux un point-average particulier nul mais un point average d'ensemble moins favorable et ce qui nous entrouvre la porte d'un seconde place de conférence. Nous restons fidèle à la décision prise au préalable et ne nous battons pas complètement contre les deux autres cadors. Quand même à la veille du dernier match, les Green Lions sont 3èmes et peuvent espérer éviter le Basket Sancéo troyen qui vient de gagner tous ses matchs retour en jouant tranquille. Pour cela il faudra que l'AS besside 4ème perde contre DC Team 2ème. Bien entendu,c'est le contraire qui va se passer
Sauf qu'à la faveur d'une victoire des Lions de près de 80 points sur le dernier, nous allons réussir à déborder l'AS besside au goal average général (+431 au lieu de +418) pour conserver cette troisième place et obtenir l'honneur d'éviter l'ogre BST

L'affiche proposée ne sera toutefois pas une partie de plaisir face à Don Chata et son 5 majeur cumulant 81 000 de salaires hebdo à mettre en parallèle avec les 26 000 que touchent Marinovic, Cortes, Lichtenstein, Vallez et Dianor !

Et c'est ce soir !
__________________
Nage en eau libre : LA référence www.widiwici.com/natation-eau-libre
http://randodjop.blogspot.com
Sports et Défis
Il faut de la bière pour que la soif en vaille la peine
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 19/10/2011, 11h59
Avatar de djop
djop djop est déconnecté
Posteur Intergalactique
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Annecy
Messages: 1 897
Par défaut

Quart de finale saison 17

Premier match de play off pour la jeune équipe des Green Lions.
Et il y a eu match ... pendant 40 minutes !

Le problème c'est que le match se termine au bout de 48 minutes !

Pourtant malgré une adresse ultra défaillante, malgré une grosse défense sur Cortes, malgré une domination de DC Team au rebond, malgré l'inexpérience, malgré 10 points de retard (11 même) à la pause, malgré tout ça et bien d'autres trucs encore, mes joueurs avaient 3 points d'avance à 7 minutes de la fin.

Et alors, ils ont perdu le fil. Fatigue, pression du public adverse, difficile à expliquer. Mais quand on regarde le score final, il n'y a pas photo !

box_quart_s17.bmp

stats_quart_s17.JPG

Abattement et incompréhension régnaient dans le vestiaire et le voyage du retour s'est effectué dans un silence de cathédrale. Aucun des joueurs n'a encore la force de se projeter vers la saison prochaine qui débutera pourtant dès le 5 novembre !
Il va pourtant bien falloir que moi au moins je m'y mette !



(Je pense qu'il y avait la place pour passer mais j'ai fait deux erreurs de noob -que je suis. J'ai au niveau de l'enthousiasme, joué le match en mode playoff normal au lieu de play off de la saison,ne voulant pas faire baisser mon enthousiasme en vue de la demi. Or le mode PO de la saison ne fait pas baisser l'enthou et donne l'intensité d'un match couperet tandis que PO normal permet de le faire monter avec l'intensité d'un match normal. En outre j'ai choisi une tactique attaque extérieure, ce qui est logique au vu des stats deCortes et Marinovic sur la saison, mais une tactique rapide. Comme mes joueurs n'ont pas contrôlé le rebond, il n'ont pas pu lancer la balle rapidement vers les extérieurs ainsi que c'était programmé. Une extérieure lente aurait peut-être mieux fonctionner)
__________________
Nage en eau libre : LA référence www.widiwici.com/natation-eau-libre
http://randodjop.blogspot.com
Sports et Défis
Il faut de la bière pour que la soif en vaille la peine
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 19/10/2011, 12h20
Avatar de Coelio
Coelio Coelio est déconnecté
Archevêque du Rebus
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Dans l'éclat de mes conquêtes
Messages: 5 056
Par défaut

C'est très intéressant, même si je ne comprends pas tout, n'étant ni un expert de basket, ni un connaisseur du jeu
__________________

[20:58:20] Akmar Nibelung, Gott dit:
je m'incruste pour faire genre j'ai des amis autres que les pizzas
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 19/10/2011, 14h29
Avatar de djop
djop djop est déconnecté
Posteur Intergalactique
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Annecy
Messages: 1 897
Par défaut

Citation:
Envoyé par Coelio Voir le message
C'est très intéressant, même si je ne comprends pas tout, n'étant ni un expert de basket, ni un connaisseur du jeu
Merci de ta lecture
Étant amateur de basket, je peux te dire que, pour un jeu par navigateur, c'est très bien foutu.
Ceux qui seraient intéressé pour me rejoindre, c'est le moment. C'est toujours plus intéressant de voir son équipe créée lors de l'inter saison plutôt que d'en récupérer une toute moisie avec un bilan de 15 défaites pour 0 victoire
__________________
Nage en eau libre : LA référence www.widiwici.com/natation-eau-libre
http://randodjop.blogspot.com
Sports et Défis
Il faut de la bière pour que la soif en vaille la peine
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 20/10/2011, 11h52
Avatar de djop
djop djop est déconnecté
Posteur Intergalactique
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Annecy
Messages: 1 897
Par défaut

Bilan statistique de la saison

L'homme clé de l'équipe est sans contestation possible Jarod Cortes. Il termine deuxième meilleur marqueur de la ligue avec trois matchs au-delà des 40 points, à chaque fois contre les grosses équipes.
Bocar Dianor rentre lui dans le top 10 des meilleurs rebondeurs (7ème, et 8ème pour ce qui est uniquement des rebonds offensifs) avec 12.5 prises en moyenne ; Une belle moisson assortie de plus de 5 passes décisives par match, ce qui le met aux portes du top 10 dans cette catégorie et de 2.2 contres (6ème). Frédéric Tardy prend lui plus de rebonds (13.8) mais n'est pas classé au sein de la ligue car il n'a pas pris part a suffisamment de rencontres de championnat.
Ofelio Marinovic notre meneur scoreur non content de marqué plus de 15 points/ match tout en délivrant 5 passes en moyenne, est notre petit voleur puisqu'il frôle les 2 interceptions par match (4ème de la ligue).

L'an prochain, l'objectif est bien évidemment d'améliorer ces classements, encore que la montée suffirait à mon bonheur. Toutefois avec la montée en puissance de Dianor et Tardy, je vais sans doute utiliser mois de tactiques en attaque extérieure ce qui sera vraisemblablement au détriment du scoring de Cortes.

Au niveau collectif, les Green Lions sont globalement à leur place. On notera quand même :
- la meilleur différence entre les passes décisives faites et celles concédées. Nous avons un bon jeu collectif (souvenez-vous, j'y tenais en début de saison) et nous savons très bien empêcher l'équipe adverse de mettre en place le sien.
- la 2ème meilleure équipe aux contres
- la meilleure équipe pour le plus petit nombre de balles perdues

stats_saison_17.JPG
__________________
Nage en eau libre : LA référence www.widiwici.com/natation-eau-libre
http://randodjop.blogspot.com
Sports et Défis
Il faut de la bière pour que la soif en vaille la peine
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 12h50.


Powered by vBulletin® Version 3.7.6
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #19 par l'association vBulletin francophone