PDA

Voir la version complète : Les Grandes Invasions, double test.


Emp_Palpatine
22/08/2005, 22h51
Je vais diviser mon test en deux. D'abord, un post sur maintenant, la découverte du jeu. Ensuite, un post a froid, sûrement dans quelques semaines, quand je maitriserai mieux ( insh'allah) le jeu.

Grand amateur de paradox-like et de jeux d'histoires devant l'Eternel, je ne pouvais rester indifférent à la sortie de GI (Grandes Invasions pour les intimes), dont le papa n'est autre que celui de EU1. Philippe Thibault a néanmoins à son actif un cuisant échec: Pax Romana. Attiré en son temps, la prudence m'a poussé a attendre et heureusement: le jeu ne fut jamais fini et les patchs attendus ne vinrent jamais, pour cause de faillite du développeur.
C'est donc plein de méfiance que j'ai suivi le développement de GI, notamment le suivi depuis sa sortie. Bon point, ce dernier a l'air réactif.

Passons au jeu en lui-même.
L'installation ne pose aucun problème particulier, attention tout de même a bien installer le "DivX" fourni sur le CD sous peine de plantages/ralentissement.
Après les traditionnels logos des distributeurs, voilà la cinématique d'introduction du jeu: classique et très moyenne, dans le style de celle de EU2, elle ne vaut pas franchement le détour.
Passons au menu principal: jusque là, un joueur de paradox-like ne sera pas perdu...
Première nouveauté, le fait de choisir un "joueur" et non pas un pays. Selon les scenarios, chaque "joueur" (quatre en tout) dirigera un certain nombre de pays, différents selon les scenarios. Ces derniers sont assez nombreux: une GC s'étendant de 350 à 1066, et une demi-douzaine d'autres de longeur variée et situés a des époques différentes.

A partir de là, voilà mes impressions, venant de plusieurs parties lancées en vitesse:
L'interface est cauchemardesque... L'info est sûrement là, mais on ne sait pas où chercher. Le système des messages est ainsi particulièrement obscur: Philippe Thibault a voulu éviter les pop-ups envahissantes a la EU2. A la place, une sorte de "journal" ainsi qu'une fenêtre a messages. Le problème est que l'on peut facilement rater une info vitale du genre défaite militaire! Le système est apparament en court de révision pour les patchs a venir.
L'interface est je pense, le plus gros point noir de GI, sa complexité peut facilement rebuter. La phase d'apprentissage promet d'être longue...

Et pourtant il me parait dommage d'abandonner: GI est d'une richesse intéressante. Si le système de gestion de plusieurs nations en même temps me laisse pour le moment sceptique, le reste m'a conquis!
Les nations naissent, vivent et meurent grace à un système de vieillissement intéressant (notamment le changement de statut: passage de pillards à barbare, puis de barbare à Royaume); les religions sont très nombreuses (4 principales, des tas de mineurs et des tas d'hérésies chrétiennes de l'époque) tout comme les ethnies, avec bien sûr des impacts sur le jeu. Chaque nation aura ses propres sprites d'unités (gadget, certes, mais j'aime bien :) )mais aussi parfois ses unités propres (la Perse Sassanide peut ainsi construire des éléphants). Tout çà sans oublier le caractère inédit de la période historique jouée (et agrémentée d'événements historiques et de monarques/personnages d'époque!)...

En résumé: l'interface particulièrement mauvaise est le plus gros défaut de GI que j'ai pu identifier pour le moment, au point de mettre une hypothèque sur ma volonté à persévérer. Pourtant, j'ai bien envie de continuer vu les nombreux concepts que j'ai évoqué là... Je vous tiens au courant!

Reborn
22/08/2005, 23h26
Le fait de jouer plusieurs pays ne casse-t-il pas un peu l'immersion ? Dans EU2, je prend plaisir à me sentir diriger un peuple, une nation. Alors jouer en même temps, les Huns et l'empire Romain, je me demande ce que ça peut donner.

Emp_Palpatine
23/08/2005, 00h06
Oui, moi aussi je m'attache aux nations que je dirige dans les EU-like!
C'est pour çà que ce système me rend songeur pour le moment. Quand j'aurais fait de vraies parties, je pourrais juger...
Mais il est toujours possible de confier toutes les nations, sauf une, a l'IA. De ce que j'ai vu, ca marche moyennement (ou alors je me trompe d'option...).

Coelio
24/08/2005, 00h17
Questions : la Carte s'etend jusqu'ou ? Au Nord, ya toute la Scandinavie ?
Au Sud, le Sahara ?
A l'Est la Perse?

Emp_Palpatine
24/08/2005, 00h30
Grosso modo, mêmes bornes géographiques que Crusader Kings...

Tovi
24/08/2005, 18h03
En fait on ne dirige pas vraiment plusieurs nations dans la mesure ou bien souvent il n'y en a qu'une dans le panel qui soit vraiment jouable à une époque donnée.

Ce qui me dérange c'est la gestion des révoltes et des indigènes. Au bout d'un moment la carte en est recouverte.

Emp_Palpatine
24/08/2005, 18h14
Ce qui me dérange c'est la gestion des révoltes et des indigènes. Au bout d'un moment la carte en est recouverte.
Il y a une bidouille pour réduire la force des révoltés sur le forum officiel. Je ne sais pas si elle sera dans le 1.02, mais je l'espère.